AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Now I’m here and my pain is my companion - Johan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 25/11/2015
Porte-monnaie : 19

MessageSujet: Now I’m here and my pain is my companion - Johan Mer 25 Nov - 22:59

Johan Nielsen

Want to know me ?

Nom Nielsen Prénoms Johan Surnom le Danois Age 44 ans Date et lieu de naissance 8 août 1971, Roskilde au Danemark/ Métier/études journaliste free-lance Nationalité et origines Danois Orientation sexuelle Hétérosexuel Statut civil célibataire Signe particulier l'âge aidant, il commence de plus en plus à porter des lunettes. ) Avatar Mads Mikkelsen Groupe Chasseurs  


Behind the screen

Pseudo/PrénomNephtys Age plus de vingt ans Localisation France Présence 5j/7 Personnage InventéUn petit mot ? greuh ? Crédits Nephtys
Tell me about you

Solitaire

Les autres, il s'en coupe, il les refuse. Son monde, c'est la neige, la glace, les traces de ses pas qui s'effacent un peu trop vite, un peu trop fort, dans le désert de la neige et du vent. Le solitaire, c'est le loup sans meute, l'écorché prêt à se faire déchiqueter. Celui qui hurle à la lune lorsque la lune n'existe plus, l'a oublié. De lui, on se détourne, il est l'ombre, la menace, celui près de vous mai qui jamais ne vous touchera. Humain ? Bien sûr, un peu trop peut être, c'est pour cela que cette solitude le tue à petit feu...

Colérique

Il aurait pu être un homme de passion, il n'en est un que de colères. Un rien le met à terre, lui, ses nerfs à vif, parce qu'il a un trop grand cœur peut-être, un cœur qui bat et qui se meurt. Alors, comme bouclier Johan n'a que ses colères. Il les brandit en étendard, feu de ses veines, noirceur de son regard. Elles peuvent être froides, elles peuvent être cyniques, contenues comme une malédiction en devenir. De celles là il faut se méfier, les colères lorsqu'il cesse de frapper, de simplement vous envoyer son poing en pleine face. Parce que là, il devient enfin réellement dangereux.

Intelligent

Il lit beaucoup, Johan, en plusieurs langues aussi. Son intelligence pourrait s'arrêter là, à de l'encre et du papier, mais il possède aussi cet esprit acéré fait pour la ruse et la chasse. Prédateur, capable de stratégie lorsque cela s'impose, subtil à sa manière derrière sa trop grande violence, il sait se faire sous-estimer et s'en amuse grandement.
Bon par contre demandez-lui de faire du calcul mental ou de tenir un budget et là il n'y a plus personne...

Valeureux

C'est quoi, un homme valeureux ? Un homme triste peut-être, triste comme lui. Il se rêverait héro, c'est vrai, mais ne peut pas l'être. Pas dans le monde d'aujourd'hui, simplement fait de violence et de noirceur. Alors il en porte les valeurs, c'est tout : le courage, l'honneur, le sens du sacrifice. Se sacrifier, il le ferait. Ca ne veut pas forcément dire mourir, ce serait trop simple n'est-ce pas ?Non, se sacrifier, devenir le pire de l'humanité, vivre pour le sang et la chasse, vivre pour tuer et que d'autres puissent exister. Se sacrifier jusqu'à devenir un cauchemar, lui dont le rôle est pourtant de les éliminer.

Fourbe

Manipuler, se jouer des autres plutôt que se mêler à eux, à la vie. Il est en dehors de tout, des cœurs et des gens. Eternel étranger, Johan en devient fourbe, au moins un peu. Un peu, c'est déjà beaucoup trop dans ce monde, jouer des cœurs et des esprits, jouer des corps et des envies. Ce que vous pensez ? Il s'en fou, il s'en foutra toujours, bien caché derrière ses sourires. Vous le pensez affable ? Non, simplement manipulateur. Chaque chose est une arme après tout, ainsi en est-il de la vilenie.

Prétentieux

On ne va pas se mentir : Johan est prétentieux, souvent à la limite du supportable. Il y a une part de stratégie encore une fois, de quoi aider les autres à le sous-estimer encore un peu plus, à simplement le prendre pour un beau parleur. Il sait ses qualités, Johan, et parfois, même souvent, il en rajoute un peu. Beaucoup. De toutes manières, tant qu'on ne fait pas d'erreurs, alors on est le meilleur. Comment on sait quand on en a fait une ? Facile : on est mort.

Energique

Toujours en mouvement, Johan ne sait pas s'arrêter. Il faut qu'il bouge, véritable lion en cage dans une pièce fermée. Il faut qu'il bouge, oui, qu'il agite les bras, qu'il agite les mains pour frapper peut-être -on a toujours de l'énergie pour ça- pour simplement exister surtout. Alors la fatigue, elle est souvent là, à l'attendre, et parfois il s'écroule, vaincu, pour quelques heures à peine de sommeil. Avec l'âge, cela empire, c'est une course contre la montre de bouger, et ses limites il les comprend encore moins. Il se défoule avec du sport bien sûr, il se défoule avec la chasse, et c'est là  sa volonté : celle de mourir debout plutôt qu'être une seule fois, une seule à genoux.

Amoureux

Hélas, entre les colères et les passions, il y a autre chose. ELLE, il y a ELLE.
Elle hante ses rêves, elle hante ses nuits, elle hante ce qui reste de sa vie, et il ne peut pas s'en débarrasser. Parce qu'avant, il n'avait jamais pris le temps d'aimer, qu'il en a besoin, lui qui est humain. Il en a besoin, mais il n'y arrive pas vraiment, pas comme les autres. Elle, il la rejette, il la frappe, il la garde contre lui aussi, et son amour est à l'image de sa personne : sauvage et dangereux. Elle est sienne et inconnue pourtant, car il reste solitaire malgré tout. Solitaire, possessif et jaloux. Elle est sa perte, son point faible, plus que tous les défauts qu'il possède au cœur pourtant.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 25/11/2015
Porte-monnaie : 19

MessageSujet: Re: Now I’m here and my pain is my companion - Johan Mer 25 Nov - 23:00


“ All I really ever wanted was for you
Is to die in the arms of someone”

Il y repensait souvent à cette bière jamais terminée, et puis au petit jour par la fenêtre aussi. Au rhume qui lui obstruait la gorge, qui l'empêchait de bien parler. Ca, ça oui, et autre chose...
Une mauvaise histoire, ils n'étaient pas les premiers à la vivre, ils n'étaient pas les premiers à en mourir aussi. Chasseur, ça voulait dire crever pour des conneries parfois, les nôtres bien sûr, mais surtout celles des autres...
Crever tout court, bien plus que tuer.
Nielsen, une famille assez connue dans certains milieux en Scandinavie. Une vieille famille surtout, parfois moribonde, réduite à une seule branche en perdition puis florissante à nouveau au cours des siècles. Les créatures les massacraient pas mal, mais il y en avait toujours quelques uns pour survivre. Et leur rendre la monnaie de leur pièce.
D'une certaine manière, dès leur naissance, le lait qu'on leur fit boire était celui de la vengeance. Lui, son frère, son petit frère. Chez les Nielsen, on disait pas vraiment « t'es l'aîné, à toi de protéger ton cadet ». Non, c'était plutôt « on fait deux gosses dans la foulée histoire qu'il y en ai au moins un pour survivre ». Suite à une épidémie de méningite, Johan avait failli avoir un autre petit frère ou un petite sœur d'ailleurs, mais Niels avait réussi à s'en sortir.
Un monde froid de spéculations, d'expectations mais pas vraiment d'amour. Ils étaient des machines, des monstres de guerre à la frontière entre le mal et la moralité. Ils apprenaient à tuer, pas à enlacer...
Vous pourriez croire que l'un des deux gosses se serait révolté par rapport à ça, qu'il aurait voulu réclamer de l'amour, de l'affection. Non, leur vie n'était pas un mauvais roman, leur vie c'était un lavage de cerveaux depuis leurs tous premiers jours. Ils ne connaissaient pas d'autres mondes que le leur et vivre un jour dans celui des humains normaux leur était impossible. Inaptes, soldats d'une guerre dont on ne revient pas...

Les frères Nielsen, eux aussi ils avaient leurs périodes. Parfois ils bossaient ensembles, sillonnant l'Europe, ses pièges et ses monstres. Ses bars aussi...
Et puis parfois ils se livraient à une concurrence acharnée, proche de la haine pour quiconque regardait sans les connaître. Une manière d'occuper la vie, la leur, se perdre puis se retrouver.

***

« -Trouve-le, c'est ton job ça, non ? Et surtout, c'est ton frère... »

C'était un jeudi matin, même si plutôt aux alentours de quatorze heure si vous êtes véritablement tatillon. Sauf qu'avec la gueule de bois qu'il se payait, pour Johan se serait encore le matin un jour ou deux. Enfin ça, c'était avant l'arrivée de cette furie : un corps de déesse, des jambes immenses et des yeux à mourir de peur. Bon sang, elle les avait encore plus noirs que lui, cette furie ! L'homme ne se rappelait même pas de son nom, en fait, sûrement quelque chose d'un peu russe parce que elle, elle l'était pas mal. Ou Ukrainienne, ça aussi il savait plus. Elle, la femme de Niels... Elle était enceinte apparemment, malgré sa taille de guêpe, les mini-jupes et les talons hauts, alors évidemment elle avait pas voulu de bière. Juste un lai-fraise. Et Johan avait du sortir lui en acheter, ainsi qu'un paquet de dolipranes pour sa pomme. Il était en France à cette époque, et une longue traque épuisante venait de se terminer pour lui, d'où l'alcool et la gueule de bois. Ëtre toujours en vie, ça se fête...
Et elle l'avait retrouvé bien sûr. Bitch...
Il ne l'écouta qu'à moitié,  elle, son histoire. Non, Johan était plutôt occupé à chercher son nom, il l'avait su pourtant. En fait il devait même être au mariage, c'est pour dire...

Elle parlait, elle parlai, et puis soudain plus rien. Non, elle le regardait, un putain de cimetière dans le regard. Et son frangin avait réussi à la mettre enceinte en plus, tout glaçon qu'elle semblait être ? Respect...

« -Sophia »

La rusée avait deviné ce qu'il cherchait. Il éclata de rire un peu, s'en foutant de l'avoir vexé au point qu'elle doive elle-même lui rappeler son nom. On aviserait au prochain repas de famille, pas vrai ?

Repas de famille....

Alors Johan comprit.

Son petit frère n'était plus là....

Pour un Chasseur, disparaître ça voulait soit dire que vous pétiez les plombs et vous prépariez à une vie d'ermite... Soit que vous étiez mort. Et Sophia le savait, pour ça qu'elle avait les yeux si noirs, même si elle lui demandait de le retrouver. Qu'au moins, ils aient un corps à enterrer et elle, plus tard, une histoire entière pour son enfant à naître. Pas seulement des bouts de vérité...

Au début, au tout début elle voulut venir avec lui. Et puis elle était douée la garce, en plus, sauf qu'un polichinelle dans le tiroir, ça fait grossir. Au bout de quelques semaines, Sophia abandonna... Il ne l'a plus revu depuis, n'entendant que des rumeurs. Quinze longues années de rumeurs sur ses chasses à elle, sur le bébé qu'elle a dû avoir...

Et Niels ? Il le retrouva. Vivant. Son histoire, il l'écouta une nuit entière, il ne savait même plus dans quel pays. Tout se mélangeait, il y avait juste le poids du pistolet dans sa main, la bière à moitié vide dans celle de Niels. La bière qu'il ne finirait pas.
Mordu, contaminé et ce sûrement pour une raison à la con. Bravo frangin.. Alors Johan fit la seule chose qu'il lui restait à faire, celle que son frère lui demandait. Dans leur famille, on se protégeait pas les uns les autres en cas de problèmes, non.
On s'éliminait...

Une balle dans la tête, la bière à moitié vide sur la table, l'odeur du sang. Une lettre à Sophia après, un chèque pour elle, pour le bébé, et sa disparition à lui. De longues années il traqua l'Alpha responsable de la morsure de son frère, son pauvre frangin incapable de se suicider lui-même. Le mariage l'avait trop attendrit, et peut-être avait-il même espéré une autre issue ? Idiot...

Cela dura longtemps, nombre de ses collègues le crurent fou, et peut-être avaient-ils raison. A chaque fois, Johan laissait l'Alpha s'échapper vers un pays différent, à chaque fois il massacrait les meutes lui étant reliées. Jusqu'à ce qu'il ne le tue lui, finalement.

Et sa soif de vengeance n'était pas assouvie.

Il la trouva dans ce foutu pays à la con, l'Irlande. Il détestait cette île, les cornemuses, le folklore, en fait tout lui donnait envie de vomir. Il la cherchait elle, l survivante de la meute de l'Alpha. Et Johan ne la tua pas, parce qu'elle avait de longues jambes et des yeux noirs, qu'elle était belle surtout, qu'il la voulait à lui. L'Alpha avait bien essayé de faire de Niels un des siens, alors c'était peut-être ça la vengeance dont Johan rêvait ?

Il l'enleva, elle le suivit. Jusqu'en Amérique elle le suivit, là où personne ne les connaissait vraiment, là où ils pouvaient espérer gagner quelques jours, quelques mois, peut-être même une année.

Un peu de temps, juste un peu, avant de s'entretuer.

Blackwood Mountain, l'un comme l'autre, ils comptent y épancher leur soif de sang...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 408
Date d'inscription : 27/09/2015
Porte-monnaie : 466

MessageSujet: Re: Now I’m here and my pain is my companion - Johan Jeu 26 Nov - 10:09

Coucou bienvenue à toi sur le forum! Smile Bon courage pour ta fiche et n'hésites pas si tu as des questions! Hâte de lire la suite, ton personnage à l'air très intéressant! Very Happy



Were-Coyote - Redpack


Texte à venir <3


Killi, il est chou <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 804
Date d'inscription : 03/10/2015
Double-Compte : Hazel la cancérieuse.
Porte-monnaie : 849
Âge : 28
Localisation : Dans la baignoire de Hyunnie.

MessageSujet: Re: Now I’m here and my pain is my companion - Johan Jeu 26 Nov - 12:38

Bienvenue sur le forum et bonne chance pour ta fiche ! J'adore ton personnage, hâte de lire ton histoire ! brille Et si tu as des questions, n'hésites pas. Smile



   
Honey... tu es le serpent, moi le renard. N'inverses pas tout, tu veux ? ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 03/11/2015
Porte-monnaie : 300

MessageSujet: Re: Now I’m here and my pain is my companion - Johan Jeu 26 Nov - 12:43

Un danois. Chasseur. MADS.
Trop de perfections ici ! Beaucoup trop ! D:
Puis Johan quoi, ce nom est tout simple et pourtant je l'adore.

Bref ! Bienvenue ici, beau gosse chasseur parfait !

(Puis un amoureux transi... ** Hâte d'en savoir un petit peu plus, même si j'ai une petite idée en tête. x))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 25/11/2015
Porte-monnaie : 19

MessageSujet: Re: Now I’m here and my pain is my companion - Johan Jeu 26 Nov - 15:48

Merci les gens, l'accueil fait plaisir love les compliments aussi What a Face

J me dépêche de terminer. Killian, nous faudra un lien entre potos chasseurs What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 04/11/2015
Porte-monnaie : 94

MessageSujet: Re: Now I’m here and my pain is my companion - Johan Sam 28 Nov - 18:01

MADS MIKKELSEN.
Pour incarner un personnage qui est très intéressant, en plus de ça. La classe. Je viendrais te réclamer un lien, sache-le.

Bienvenue ici. ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 25/11/2015
Porte-monnaie : 19

MessageSujet: Re: Now I’m here and my pain is my companion - Johan Mer 2 Déc - 16:19

Je t'attendrai avec plaisir pour le lien What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 804
Date d'inscription : 03/10/2015
Double-Compte : Hazel la cancérieuse.
Porte-monnaie : 849
Âge : 28
Localisation : Dans la baignoire de Hyunnie.

MessageSujet: Re: Now I’m here and my pain is my companion - Johan Mer 2 Déc - 18:53

Validé !



Désolé pour le temps d'attente ! MON DIEUUUU, la petite histoire à Jojo. brille C'est juste tellement génial, tellement bien écrit, franchement, écris un bouquin. Tout est expliqué, c'est super clair, et tout, et le personnage est attachant ! brille Enfin bref, tu es validé !

Félicitation ! Te voilà validé ! Dans un premier temps, je t'invite à aller faire ta fiche de liens ainsi que ton répertoire à sujet et si tu as besoin de quoique ce soit d'autre, n'hésites pas à passer par ici !

Et si tu ne veux pas te battre seul, tu peux rechercher une meute ou même créer un scénario et n'oublie pas de vérifier que ton avatar est recensé.

Et si tu as la moindre question, n'hésites pas à t'adresser au staff. brille

Bon jeu !



   
Honey... tu es le serpent, moi le renard. N'inverses pas tout, tu veux ? ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 25/11/2015
Porte-monnaie : 19

MessageSujet: Re: Now I’m here and my pain is my companion - Johan Mer 2 Déc - 19:18

Woh, merci beaucoup pour les compliments brille 11

Par contre je sais pas si Johan va rester attachant longtemps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Now I’m here and my pain is my companion - Johan

Revenir en haut Aller en bas

Now I’m here and my pain is my companion - Johan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLACKWOOD MONTAIN :: Archives :: Autres-