AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

[Hot]Juste un peu de réconfort [Pv : Brooklyn L. Evans]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 31/12/2015
Porte-monnaie : 269
Âge : 29

MessageSujet: [Hot]Juste un peu de réconfort [Pv : Brooklyn L. Evans] Mer 6 Jan - 20:14

Juste le temps d'un câlin
Il reposa son téléphone sur l’ilot central de sa cuisine avec un sourire amusé.  Il allait avoir de la visite, il avait plutôt prévu une soirée tranquille avec un petit plat. Mais ses projets changeaient du tout au tout. La présence de Brooklyn ne le dérangeait pas. Il n’avait jamais été contre de la compagnie bien au contraire. Surtout que le jeune homme en question était plutôt agréable et puis, ce n’était pas non plus comme s’ils avaient déjà couché avec. Autant dire que cela créait quelque lien.

Il s’approcha de son frigo et en sortie un bout de viande. Il pourrait toujours préparer le repas en présence du jeune homme. Il allait donc commencer par sa douche. Il savait que son invité n’habitait pas loin, il ne devrait donc plus tarder à arriver. Il abandonna ses fringues dans le panier à lingue et se glissa sous l’eau chaude ou il se lava rapidement. Une fois sorti, il passa une serviette autour de ses hanches et se dirigea vers sa cuisine.

Il attrapa un verre à vin et s’en versa un peu. Il en but une gorgée et ferma les yeux savourant le liquide rougeâtre. Décidément, la soirée n’allait probablement pas être très calme. Qu’importe, il balaya l’idée de la main. Il passerait probablement une bien meilleure soirée que s’il était resté seul au final. En plus, il aurait un nouveau cobaye pour tester un de ses plats. Que demander de mieux. Il devrait penser également à s’habiller, mais il fut saisi d’une flemme des plus importante. Il soupira et reposa son verre au moment où il réussit à se motiver quelqu’un sonna à la porte.

Il se dirigea vers celle-ci et regarda à travers vers l’ouillière pour voir le visage de Brooklyn. Il ouvrit la porte alors qu’il ne portait qu’une serviette. Au vu de l’odeur qu’il transportait avec lui, la soirée n’allait peut-être pas aussi gaie qu’il se l'étaitt imaginé. Qu’importe, ils n’étaient pas amis pour les bons moments. Il se décala sur le côté en lui faisant signe d’entrer.

- Après toi, dit-il avec un sourire accueillant.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 804
Date d'inscription : 03/10/2015
Double-Compte : Hazel la cancérieuse.
Porte-monnaie : 849
Âge : 28
Localisation : Dans la baignoire de Hyunnie.

MessageSujet: Re: [Hot]Juste un peu de réconfort [Pv : Brooklyn L. Evans] Mer 6 Jan - 23:28

juste un peu de réconfort.
Morgan & Brooklyn
............ ............ ............


6 Janvier 2016.

Il allait mal. Depuis sa dispute avec Killian, Brooklyn allait mal : il restait enfermé chez lui, restant le plus clair de son temps dans sa chambre, mangeait moins et avait du mal à dormir. On se serait cru dans Twilight. Le gars qui restait dans sa chambre, sans rien faire, et qui ne dormait plus. Alors il avait envoyé un message à Morgan. Ils s'étaient connus en cherchant Emily, avaient discuté, et sympathisé. Puis, en sortant en boîte, ils s'étaient... disons un peu trop rapprochés. Depuis, ils étaient amis, et couchaient aussi ensemble de temps en temps. Ils étaient voisins. Brooklyn était sorti le plus discrètement possible de chez lui, habillé d'un simple T-shirt, d'un jogging et de baskets. Il se dirigea vers le loft de Morgan et sonna à la porte. Morgan lui ouvrit la porte, en serviette. Après lui ? Brooklyn sourit doucement en entrant, se mordant distraitement la lèvre. Il se tourna vers le brun et passa ses bras autour de sa taille, posant sa tête contre son torse. Il ferma un œil en le câlinant doucement.
    Brooklyn « Je t'embête ? J'avais besoin de voir quelqu'un, désolé... », murmura-t-il contre Morgan.

Il regarda rapidement autour de lui, et vit de la viande, ainsi qu'un verre de vin. Il allait manger ? Brooklyn dérangeait. Pourtant, il ne lâcha pas Morgan. Il était bien, dans ses bras ; c'était rassurant de sentir la chaleur de son corps. Il devait partir, il dérangeait. Cette phrase tournait en boucle dans le cerveau du blond. Mais il n'avait pas envie de lâcher son ami. Il desserra son étreinte et commença à bafouiller, les yeux baissés sur le sol et les joues rouges de gêne.
    Brooklyn « Je... je sais même pas pourquoi je suis là, c'est... c'est... je sais pas, j'avais juste besoin de... De te parler, je crois. Ou simplement de te voir. J'en ai aucune idée. », finit-il en soupirant, les yeux fermés.
............ ............ ............



   
Honey... tu es le serpent, moi le renard. N'inverses pas tout, tu veux ? ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 31/12/2015
Porte-monnaie : 269
Âge : 29

MessageSujet: Re: [Hot]Juste un peu de réconfort [Pv : Brooklyn L. Evans] Jeu 7 Jan - 12:48

Juste le temps d'un câlin
Brooklyn était à peine entré qu’il se collait déjà à lui pour un câlin. Non pas que cela dérange Morgan, bien au contraire, il était plus tactile que la normale. Il referma la porte en supposant que si le jeune homme agissait ainsi cela devait aller bien plus mal qu’il ne se l’était imaginé. Il l’entourant à son tour de ses bras et attendit bien patiemment qu’il commence à parler. Il était probablement venu ici pour cela.

- Je t'embête ? J'avais besoin de voir quelqu'un désolé...

Il sourit amusé par sa réflexion ;, les gens qui allaient mal avaient tendance à tout rendre négatif. Pourquoi dérangerait-il puisque Morgan avait accepté sa présence. Dans tous les cas, il devrait apprécier sa venue. Même si comme il le supposait les sujets de conversation n’allaient pas être joyeux. Mais il n’allait pas le rejeter pour si peu. Brooklyn s’écarta légèrement de lui et fixa le sol alors que Morgan sentait émaner de lui un mélange de tristesse et de gêne.

- Je... je sais même pas pourquoi je suis là, c'est... c'est... je sais pas, j'avais juste besoin de... De te parler, je crois. Ou simplement de te voir. J'en ai aucune idée. Dit-il.

Il posa ses mains sur ses épaules et le fit tourner sur lui-même. Il le poussa doucement vers son ilot central de la cuisine et le fit s’asseoir sur une chaise. Il se détourna et alla attraper un verre à vin qu’il posa vers le jeune homme. Il le remplit du même liquide rougeâtre que le sien avec un sourire aux lèvres.

- Il me semble avoir dit que tu pouvais venir chez moi ?... Donc en toute logique tu ne me gênes pas…

Il ouvrit un placard ou il en sortit une casserole et la remplit d’eau. Il sala l’eau et la posa sur le feu derrière lui. Il se retourna vers Brooklyn et attrapa son propre verre pour en boire une gorgée.

- Donc tu vas boire ton verre bien sagement en me racontant ce qui ne va pas pendant que je nous fais à manger… D’accord ?
© 2981 12289 0


Toi, Gamin, continue d’agir ainsi devant moi, et grand frère t’aimeront tendrement et te dépècera avec ses ongles comme une rose qui se fane et te lèchera avant de te croquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 804
Date d'inscription : 03/10/2015
Double-Compte : Hazel la cancérieuse.
Porte-monnaie : 849
Âge : 28
Localisation : Dans la baignoire de Hyunnie.

MessageSujet: Re: [Hot]Juste un peu de réconfort [Pv : Brooklyn L. Evans] Jeu 7 Jan - 17:53

juste un peu de réconfort.
Morgan & Brooklyn
............ ............ ............


6 Janvier 2016.

En sentant les bras de Morgan autour de lui, Brooklyn se sentit un peu mieux. Morgan était quelqu'un de tactile, le blond l'avait remarqué très vite, habitué à ce genre de personne. Lui était plutôt l'inverse, sauf pendant le sexe ou quand il était en couple. Il ne ressentait pas le besoin de constamment toucher l'autre. Il lui arrivait de poser sa tête contre une épaule, ou de serrer la main de l'autre, mais rien de plus. Sauf avec Hyunnie, mais c'était complètement différent : elle était sa petite Hyunnie, sa chérie, donc il se permettait d'être plus câlin que d'habitude. Avec Killian aussi, il était câlin, même s'il se demandait toujours si ça le dérangeait. Killian. Brooklyn enfouit son nez contre le torse de Morgan en fronçant les sourcils. Il demanda doucement s'il dérangeait, puis s'écarta pour fixer le sol. Magnifique. Vraiment. Il essayait de s'intéresser au sol, pour oublier qu'il était à la fois... triste et gêné. Et peut-être humilié. Il bafouilla, bafouilla des paroles sans queue ni tête, qui semblaient débiles lorsqu'elles atteignaient ses oreilles. Il finit par soupirer, désespéré par son manque de clarté. Mais Morgan posa ses mains sur ses épaules, le faisant lever la tête pour le regarder, et le fit tourner. Le brun le poussait doucement vers l'îlot central de sa cuisine, avant de le faire asseoir sur une chaise. Brooklyn se laissa faire, docile, et le regarda avec ses grands yeux noisettes. Il fixa ses mains, qui attrapaient un verre à vin, qui lui-même se remplissait de l'alcool. Le libraire se sentit bête en l'entendant parler. En toute logique, oui, il ne gênait pas. Si Morgan ne voulait pas le voir, il lui aurait dit. Il croit. Il se retourna vers lui après avoir fait ses petites manipulations de cuisinier, attrapant son verre pour boire un peu.

« Tu vas boire ton verre bien sagement. » Brooklyn rougit en tournant les yeux vers Morgan. Il entrouvrit la bouche, sans rien dire, et se mordit la lèvre en hochant la tête. Soumis. Le blond passa une main distraite dans ses cheveux en lâchant sa lèvre et commença à boire, plutôt vite. Il le finit et le reposa, prêt à en redemander, même s'il ne devrait pas : il tenait l'alcool, mais pas aussi longtemps que d'autres. Brooklyn se leva et passa derrière Morgan, en sachant pertinemment qu'il l'avait senti dans son dos. Le brun était comme ça. Il posa doucement un doigt sur sa nuque, le faisant glisser le long de son dos. Non, le vin ne faisait pas du tout effet ; il voulait juste parcourir le corps de son ami. Encore une fois.
    Brooklyn « Je me suis juste... juste... je sais pas, disons disputé avec... (Il soupira et inspira profondément.) Je me suis disputé avec un gars que j'aime bien, et il me parle plus, et il a été blessant avec moi, mais moi aussi, mais il m'a traité de pute, et et et et je sais pas, depuis on se parle plus et ça me fait mal, du coup je reste enfermé dans ma chambre, je mange presque pas et... et... j'ai plus de... souffle... », finit-il en reprenant sa respiration, les joues rouges.

Morgan allait sûrement trouver tout ça idiot. Sérieusement, c'était un peu beaucoup la honte. Alors, Brooklyn avait parlé rapidement, en espérant qu'il ne comprenne pas et ne lui demande pas de répéter. S'il avait su, il aurait mâché ses mots.
............ ............ ............



   
Honey... tu es le serpent, moi le renard. N'inverses pas tout, tu veux ? ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 31/12/2015
Porte-monnaie : 269
Âge : 29

MessageSujet: Re: [Hot]Juste un peu de réconfort [Pv : Brooklyn L. Evans] Jeu 7 Jan - 18:41

Home is wherever I'm with you
I am thinking it's a sign, that the freckles in our eyes are mirror images
Morgan & Brooklyn
Il leva juste les yeux pour le voir descendre son verre d’une traite. Morgan ne fit aucun commentaire, d’un certain côté, il enviait les humains et leur capacité à s’enivrer aussi facilement. Il aimerait pouvoir réaliser ce genre de chose sans avoir à simuler pour ne pas paraitre suspect. Sa condition de loup-garou n’avait pas que des avantages. Bien qu’il ne puisse pas réellement faire de comparaison, il ne se souvenait pas de sa jeunesse quand il était encore humain et on l’avait toujours élevé en tant que futur loup-garou. Adieu les traditions humaines, tout ne tournait qu’autour de sa future condition.

Il se revoyait d’ailleurs petit en train de jouer à un cache-cache mortel. Le but du jeu était comme la version humaine, les enfants devaient se cacher. La seule différence était les risques que prenait les jeunes âgés d’une dizaine d’années qui venait tout juste de muté c’était de se faire battre à la limite de la mort. Selon les adultes, ses parents y compris, c’était un très bon moyen d’apprendre à se cacher au cas où l’on se faisait pourchasser par un chasseur. Il fut sorti de sa rêverie par le doigt qui glissait le long de sa colonne vertébrale. Un frisson parcourut son corps alors qu’il éveillait un tout autre sentiment que celui du désir en lui. Prenez sa peur, rajoutez-la à celle de Brook, la puanteur était loin d’être agréable. Chance pour lui, le repas qu’il préparait couvrait peu à peu la puanteur.

- Je me suis juste... juste... je sais pas, disons disputé avec... Commença-t-il avant de soupirer. Je me suis disputé avec un gars que j'aime bien, et il me parle plus, et il a été blessant avec moi, mais moi aussi, mais il m'a traité de pute, et et et et je sais pas, depuis on se parle plus et ça me fait mal, du coup je reste enfermé dans ma chambre, je mange presque pas et... et... j'ai plus de... souffle... dit-il pour clore sa tirage.

Il redressa la tête et remplit le verre vide du jeune homme avant de se retourner. Vu ce qu’il décrivait, on pourrait presque croire qu’il y avait quelques sentiments qui se rajoutaient au problème. Mais en avait-il conscience. Il mit la viande à rôtir et enchaina en plongeant les pâtes dans l’eau. Il se tourna une nouvelle fois verre Brook après avoir sortie des gâteaux apéritifs.

- Première question, et ne la prend pas mal… Mais quelle est ta relation avec lui ?

Non pas qu’être son amant alors qu’il sortait avec quelqu’un ne le dérangeait pas vraiment. Mais il aurait aimez être mis un minimum au courant avant. Histoire de pouvoir se préparer un minimum au cas où son petit ami décidait de venir chercher justice.

- Non pas que l’idée d’être l’amant me dérange, mais vu ta réaction, on pourrait réellement croire qu’il y a bien plus qu’une simple amitié entre vous.

Il attrapa son verre de vin pour en boire une gorgée.

- Alors ma véritable question, quelles sont tes véritables sentiments pour lui ?
© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 804
Date d'inscription : 03/10/2015
Double-Compte : Hazel la cancérieuse.
Porte-monnaie : 849
Âge : 28
Localisation : Dans la baignoire de Hyunnie.

MessageSujet: Re: [Hot]Juste un peu de réconfort [Pv : Brooklyn L. Evans] Jeu 7 Jan - 20:50

juste un peu de réconfort.
Morgan & Brooklyn
............ ............ ............


6 Janvier 2016.

Et Brooklyn parlait, sans reprendre sa respiration, à une vitesse folle. Il parla, expliqua rapidement la situation, mais dû reprendre son souffle. Il s'arrêta en posant instinctivement une main sur son cœur, qui battait à toute vitesse. Il reprit calmement sa respiration, alors que son cœur se calmait et que Morgan le resservait. Brooklyn attrapa le verre et commença à boire, en s'étouffant lorsqu'il entendit la première question du brun. Il reposa le verre et toussa, avec l'impression d'avoir du vin dans les poumons. C'était peut-être ça. Il tourna les yeux vers son ami, après avoir fini de s'étouffer avec l'alcool, et fronça les sourcils.
    Brooklyn « Je suis juste un plan cul, c'est le mec qui est censé me filer un orgasme à chaque fois que je me ramène à poil chez lui. », gémit-il en ayant toujours l'impression d'avoir du vin dans les poumons.

Il se racla la gorge en passant sa main sur son visage, finissant rapidement son verre. Amant. Bordel, heureusement qu'il avait bu juste avant. Brooklyn tourna lentement la tête vers Morgan et tenta de le foudroyer du regard. Sans succès, avec ses joues rougies par la gêne et la tentative de meurtre du vin et ses mains tremblantes. Comme d'habitude, au final. Non. Il n'y avait rien entre Killian et lui. Enfin... il était juste le gamin qui lui faisait plaisir, en quelque sorte. Rien de plus, pas alors qu'il lui avait craché à la gueule qu'il n'était qu'une pute. Le blond eut un reniflement de dédain en fixant son verre. Il secoua la tête.
    Brooklyn « J'ai pas de copain, et j'en aurai jamais. La fidélité, c'est pas un truc que je connais... je suis bien trop accro au sexe. », murmura-t-il avec un soupir.

Puis la véritable question de Morgan arriva. Quels sentiments ? Pour Killian ? Brooklyn fronça les sourcils en souriant : il n'avait aucun sentiment pour Killian. Enfin, il l'aimait bien, oui, mais plus comme un ami. Un gars qu'il pouvait embêter et embrasser, avec qui coucher, qui était gentil à sa manière avec lui... c'était Killian, quoi. Le facteur un peu trop dominateur qu'il avait embrassé. Avec Killian, il se sentait en sécurité, il savait qu'il pouvait se mettre derrière-lui en cas de danger. Non, il aimait bien Killian. Mais comme un ami. Il ne voulait pas vraiment parler de ça. Brooklyn se tourna vers Morgan en se mordant la lèvre, et haussa les épaules. Il baissa les yeux vers sa serviette et déglutit. Il venait également d'avoir une idée.
    Brooklyn « J'ai plus très envie d'en parler..., commença-t-il en se rapprochant. J'ai envie de faire autre chose. Tu vois ce que je veux dire ? », demanda-t-il.

Le blond posa sa main sur le torse du brun, et la fit glisser jusqu'à sa serviette. Il l'empoigna à deux doigts, comme pour le menacer de tirer dessus pour qu'elle tombe. Un sourire taquin prit place sur le visage du plus jeune. Il passa son bras autour de la nuque de Morgan et se rapprocha, en redressant légèrement la tête pour avoir ses lèvres en face des siennes. Sa main de libre glissa dans les cheveux du plus vieux, et Brooklyn se mordit une nouvelle fois la lèvre. La seconde d'après, il passait sa langue dessus.
    Brooklyn « Et si tu m'embrassais, Monsieur ? », susurra Brooklyn.
............ ............ ............



   
Honey... tu es le serpent, moi le renard. N'inverses pas tout, tu veux ? ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 31/12/2015
Porte-monnaie : 269
Âge : 29

MessageSujet: Re: [Hot]Juste un peu de réconfort [Pv : Brooklyn L. Evans] Jeu 7 Jan - 22:05

Home is wherever I'm with you
I am thinking it's a sign, that the freckles in our eyes are mirror images
Morgan & Brooklyn
Il l’observait boire son verre du coin de l’œil en continuant de s’occuper de son repas. Il s’étouffa à moitié. Probablement à cause de ce qu’il venait de dire.

- Je suis juste un plan cul, c'est le mec qui est censé me filer un orgasme à chaque fois que je me ramène à poil chez lui.

Morgane posa son couteau et l’observa un instant. Depuis quand être un plus cul empêchait d’avoir des sentiments ? L’un n’était pas forcement dissocié. Pourtant, il ne dit rien pour le moment se gardant cette réflexion pour plus tard quand le jeune homme serait certainement plus apte à écouter. Un peu moins refermer. Peut-être devrait-il trouver une solution pour qu’il soit plus ouvert. Chose qui semblait bien mal partie.

- J'ai pas de copain, et j'en aurai jamais. La fidélité, c'est pas un truc que je connais... je suis bien trop accro au sexe.

Ou il cherchait juste des excuses pour ne pas ouvrir les yeux. C’était typique des humains. Les loups étaient plus francs. À croire qu’ils connaissaient mieux leur sentiment. Ou peut-être autre chose. Mais vu ce qu’il décrivait, cela ressemblait fortement à de l’amour quand même. Ou peut-être était-ce simplement parce qu’il n’était jamais tombé amoureux, un peu comme Morgan d’ailleurs. Pourtant, il savait reconnaitre ce sentiment. Mais Brook semblait plus dans l’idée que ce soit impossible que lui et pas dans l’ignorance. Il soupira intérieurement. Des fois les humains pouvaient être bien compliqués.

Pourtant Morgan ne dit rien le laissant débattre avec lui-même sur ce qu’il venait de dire. Il ne pouvait pas l’aider c’était bien le genre de découverte que l’on faisait seule quand on se remettait un minimum en question. Cela n’était généralement pas agréable, mais on en ressortait grandi. Est-ce de même pour les humains ?

- J'ai plus très envie d'en parler..., commença-t-il en se rapprochant. J'ai envie de faire autre chose. Tu vois ce que je veux dire ?

Morgan comprenait parfaitement ce qu’il voulait dire. L’odeur de désirs qui était montée d’un coup aidait également à comprendre. Il posa sa main sur le torse de Morgan pour la faire glisser jusqu’à sa serviette. Il testa la solidité alors que le brun le fixait amuser. Les humains arrivaient toujours à le surprendre. Certains semblaient le craindre, mais il semblait totalement dépourvu d’instinct de survie. Ce qui pour le moment semblait l’arranger un peu. Il ferma les yeux, laissant un frisson remonter le long de son échine. Il approcha ses lèvres des siennes pour plus de tentation.

Il devait refuser, il était censé l’aider à se sentir mieux. Une bonne baise ne ferait que repousser à plus tard ce qui le taraudait. Il humidifia doucement ses lèvres, prêt à craquer. S’il réalisait son souhait dans l’instant, rien ne l’empêchait de reprendre leur discussion plus tard. Enfin, pour le moment, il ne demandait rien d’autre qu’un baiser. Bien que sa main sur la serviette de Morgan semblait demander bien plus.

- Et si tu m'embrassais, Monsieur ?

Oui, pouvait l’embrasser, il pouvait commencer par cela. Ils pourraient toujours parler pendant qu’il mangeait. Mais il mettrait son repas en retard. Mais qu’est-ce qui était le plus important la nourriture ou le jeu qu’il avait initié pour oublier ? Il ferma doucement les yeux et finit par se laisser tenter.

- Vil tentateur…

Il finit par plaquer ses lèvres contre les siennes pour un baiser dur et possessif. Il avait envie de le faire sien ne serait-ce pour une soirée. Mais ce n’était pas la meilleure solution. Il n’était pas près de se laisser aller aussi rapidement. Sa langue partie à la recherche de la sienne. Il se retourna en entrainant le jeune homme pour le coincer entre lui et l’ilot central. Il allait se laisser aller juste un peu. Juste le temps de se baiser. Il rompit doucement leur étreinte et posa sa main sur celle du blond qui tenait sa serviette.

- Est-ce réellement la meilleure solution pour te soulager… ?

Il se pencha doucement vers le jeune homme après lui avoir retiré son haut pour le laisser torse nu. Il mordilla doucement la peau de Brook alors qu’il le laissait délivrer sa serviette. Il n’aimait pas ne pas avoir le contrôle des choses. Il allait probablement devoir lui rappeler jusqu’à qu’il finisse par n’avoir plus que son nom sur les lèvres. Il s’arrêta doucement, alors qu’il sentait frère loup remuer. Il ne devait pas venir pour le moment de se montrer, pas alors qu’il avait un humain entre ses mains. Une petite chose si fragile qu’il pourrait détruire si facilement s’il ne prêtait pas attention à chacun de ses mouvements.

- Est-ce réellement ainsi que tu vas pouvoir faire le tri de tes sentiments ?

Il laissa trainer sa langue le long de son cou remontant doucement vers le lobe de son oreille. Il lui mordilla le lobe alors que sa bête était trop présente à son gout. Mais pour le moment tout ce qu’il désirait c’est de pouvoir le manipuler comme de la pâte à modeler.

- Car après tout, ce n’est pas parce que c’est un plan cul… Que tu ne peux pas ressentir le moindre sentiment pour lui.

Il posa ses mains sur son jogging et le fit descendre le long de ses cuisses. Il lissa remonter ses mains sur son corps pour le plaquer totalement à lui contre le meuble. D’une main qu’il tendit en arrière il coupa le feu. Il mangerait plus tard, pour le moment il allait s’occuper de son cas et se rassasier du jeu qu’il lui proposait.

- Alors que veux-tu… Repousser la douleur encore et encore… Ou veux-tu te guérir définitivement… ?

Il retourna le jeune homme laissant ses mains parcourir le corps du blond.

- Dis-moi exactement ce que tu veux que je te fasse….
© Starseed


Toi, Gamin, continue d’agir ainsi devant moi, et grand frère t’aimeront tendrement et te dépècera avec ses ongles comme une rose qui se fane et te lèchera avant de te croquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 804
Date d'inscription : 03/10/2015
Double-Compte : Hazel la cancérieuse.
Porte-monnaie : 849
Âge : 28
Localisation : Dans la baignoire de Hyunnie.

MessageSujet: Re: [Hot]Juste un peu de réconfort [Pv : Brooklyn L. Evans] Jeu 7 Jan - 23:54

juste un peu de réconfort.
Morgan & Brooklyn
............ ............ ............


6 Janvier 2016.

Il l'avait senti frissonner. Il avait senti ce frisson, qui voulait tout dire : il allait craquer. Morgan allait craquer, parce qu'il n'allait tout simplement pas vouloir résister. Et Brooklyn comprenait. Il jouait avec lui, essayait de l'exciter en lui faisant comprendre qu'il ne voulait plus parler. Il voulait agir. Le blond lui proposa de l'embrasser. Enfin, proposer était un bien grand mot. Il ordonnait, plutôt. En l'appelant volontairement « Monsieur ». La seule manière qu'il avait vraiment trouvé pour le provoquer. Oui, il aimait provoquer Morgan. Parce que c'était amusant, tout simplement. Brooklyn était un jeune homme désobéissant, et vu que le brun était un maniaque du contrôle, c'était parfois drôle de le voir péter les plombs. Morgan le traita de vil tentateur après avoir fermé les yeux. Brooklyn sourit : il avait gagné. Quelques secondes plus tard, les lèvres du plus vieux se plaquèrent contre les siennes. Le blond resserra sa prise sur ses cheveux en fermant les yeux, pratiquement collé contre lui, et répondit au baiser du mieux qu'il pouvait, en laissant sa langue glisser contre celle de Morgan. Il se fit rapidement coincer. Brooklyn aurait pu rire, si sa bouche n'était pas aussi occupée. Là, il préférait embrasser Morgan. Les choses allaient plutôt vite, et ça, il l'avait presque oublié. Ils se détachèrent l'un de l'autre. Brooklyn reprit son souffle, les joues rouges, et baissa les yeux vers la main de son ami, qui se posait sur la sienne. Celle qui tenait la serviette. Il se retint de tirer dessus pour la faire tomber. Non, le libraire se contenta de relever les yeux vers le porteur de ladite serviette. La meilleure solution pour le soulager ? Brooklyn fronça les sourcils ; bien sûr que c'était la meilleure solution ! Il ne voulait pas parler, encore moins de ce qu'il se passait avec Killian, même s'il était venu pour ça. Mais au final, c'était dur, de parler. Plus dur que ce qu'il pensait. Quand il voulait dire ce qu'il pensait réellement, les mots se bloquaient dans sa gorge et ses poumons, menaçant de l'étouffer. Alors il disait des choses blessantes, des choses à moitié vraies, mais surtout fausses. Brooklyn revint à la réalité en sentant qu'on lui enlevait son T-shirt. Il était torse nu, face à Morgan. Le blond se retint de cacher son corps, plus par habitude qu'autre chose, et se laissa faire en penchant la tête en arrière et en lâchant des soupirs de plaisir. Il essaya tout de même de prononcer une phrase, cohérente :
    Brooklyn « Tu connais déjà la réponse... (Il tira sur sa serviette en se mordant la lèvre.) C'est... la meilleure solution... »

Brooklyn penchait la tête en arrière, gémissait et empoignait les cheveux de Morgan. Ce dernier s'arrêta doucement, comme il le faisait souvent. Brooklyn eut un grognement de frustration. Il détestait ça. Il arrivait parfois que Morgan s'arrête quand ça devenait intéressant, il ne savait pas pourquoi. C'était... vraiment frustrant. Faire le tri de ses sentiments. Le blond haussa un sourcil sans comprendre. Qu'est-ce- Bordel. Bordel de bordel de bordel. Brooklyn ferma les yeux en pinçant les lèvres, parcouru d'un frisson. Non... non, non, non, non, non. Le plus jeune laissa un nouveau gémissement s'échapper. Il sentait la langue de Morgan... contre son cou. Non seulement ça faisait des chatouilles, mais en plus ça le faisait frissonner. Brooklyn, déjà très proche du brun, posa sa joue contre son épaule, envoyant son souffle saccadé dans son cou. Et voilà qu'il lui mordillait le lobe. Il parla une nouvelle fois. Brooklyn l'écouta, un œil fermé, l'autre plissé. Ressentir quelque chose... pour Killian ? On parlait bien de Killian, le gars qui avait tenté de le tuer ? Bon, d'accord, tout était de la faute de Brooklyn, mais il avait tenté de le tuer ! Non, il ne pouvait rien ressentir pour lui. Impossible. De toute façon, Killian le tuerait si c'était le cas. Et il le tuerait pour de bon. Son jogging glissa le long de ses hanches, et de ses cuisses. Puis il se fit plaquer contre Morgan. Pendant qu'il coupait le feu, Brooklyn embrassa son cou et sa mâchoire, mordillant légèrement sa peau. La soirée s'annonçait bien. Extrêmement bien. Les lèvres du blond se dirigèrent vers l'épaule du cuisinier. Et comme les autres fois, il embrassa sa peau. Il l'embrassa, jusqu'à entendre quelque chose qui lui plu. Repousser la douleur, ou guérir définitivement. Il se fit retourner, et essaya de réfléchir en ignorant les mains qui parcouraient son corps. Qu'est-ce qu'il devait répondre à ça ? Il ne savait même pas ce que ça voulait dire ! Soit ils continuaient, soit ils arrêtaient. Et Brooklyn voulait continuer. Et guérir. Mais... mais quelle était la bonne réponse ?
    Brooklyn « Je ne sais pas. Je veux juste oublier, et profiter. Alors, choisis pour moi. », dit-il en penchant la tête en avant.

Ce qu'il voulait. Brooklyn laissa échapper un rire et tourna la tête vers Morgan. Il ne put s'empêcher de lever les yeux au ciel. Il ne savait toujours pas. Enfin, si, il savait, il voulait... disons faire des choses interdites aux moins de dix-huit ans. Mais c'est tout ce qu'il pouvait dire. Oh, il devait le faire. Le provoquer. Pour le voir se fâcher, jouer son petit chef, le gars qui contrôlait tout. Un sourire en coin s'afficha sur le visage de Brooklyn, et il pencha la tête sur le côté, touchant presque son épaule. Il fit semblant de réfléchir en se tapotant le menton du bout de l'index, et murmura :
    Brooklyn « Depuis quand c'est moi qui décide ? Tu n'es pas censé tout contrôler ? Sauf si tu es trop faible pour ça. », dit-il d'un ton sarcastique et provocateur.

Il essaya de bouger et de se retourner, conscient qu'il avait remis en doute l'autorité de Morgan. Parce qu'il fallait l'avouer, le brun était autoritaire. Et c'était l'une des choses qui lui plaisait.
............ ............ ............



   
Honey... tu es le serpent, moi le renard. N'inverses pas tout, tu veux ? ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 31/12/2015
Porte-monnaie : 269
Âge : 29

MessageSujet: Re: [Hot]Juste un peu de réconfort [Pv : Brooklyn L. Evans] Ven 8 Jan - 11:59

Home is wherever I'm with you
I am thinking it's a sign, that the freckles in our eyes are mirror images
Morgan & Brooklyn
Une phrase, une seule petite phrase qui n’avait presque aucun mot avaient remis tout son contrôle à sac. Il avait envoyé tout ce qu’il tenait en miette. Il se recula d’un coup pour le retrouver contre l’autre mur. Il se contrôlait ou du moins il tentait. Tenant les bords du mur à pleine main les yeux totalement fermés. Il essayait de ne pas faire le moindre mouvement alors que Frère loup désirait tout le contraire.

‘ Bouffon le ! Montrons-lui qu’il n’est rien d’autre qu’un jouet !’
‘Non…’
‘Tuons-le…’
‘Non…’


Cet humain était le pire qu’il avait rencontré. Il n’avait strictement aucun instinct de survie comme si mourir ici et maintenant ne le dérangeait absolument. Morgan souffla doucement. Il avait beau repousser frère loup, il revenait sans cesse à la charge pour réaliser ce qu’il désirait.

‘ Tue-le…'


Non, décidément, il ne pouvait pas le tuer, sa non-présence risquait trop d’attirer sa présence et quelque chose lui disait que le courant passait très bien entre lui et  Emily. Le tuer le forcerait une fois de plus à changer de ville. Il commençait à se sentir bien ici.

‘Emmène-le dans une forêt et traquons-le… Montrons-lui qui est faible…’


Frère loup détestait par-dessous tout que l’on remette son autorité ou sa dominance en compte. La seule chose qui n’aurait jamais dû faire pour sa survie il avait foncé dedans. D’habitude il arrivait à se contrôler face à ses mini rébellions qu’il calmait très vite avec quelque coup de reins. Mais cette fois, il avait été trop loin. Gardant les yeux fermés alors que frère loup continuait de lui hurler dans la tête de le tuer. Il ouvrit juste assez la bouche pour faire une demande.

- Dans mon lit… Maintenant.

Tout compte fait ce qui aurait dû être une simple demande s’était tout de suite transformé en ordre qui ne laissait place à aucune rébellion. Il tentait tant bien que mal de résister à l’envie d’assouvir le désir de frère loup.

‘Tue-le… Il ne sert à rien, ce n’est qu’un objet de plaisir… Tu en trouveras d’autres pour nous contenter…’


Il entendit Brooklyn se déplacer dans l’appartement jusqu’à son lit. Il n’avait pas bougé d’un pouce. Il tenait toujours son meuble et ce fut qu’une fois sur que Brooklyn lui avait obéit et frère loup assez loin pour ne pas laisser la trace de moindre changement qu’il ouvrit les yeux. Son alter ego ne le ferait pas muter, pourtant, il prenait bien plus de contrôle qu’auparavant. Il s déplaçait plus souplement alors que ses yeux fixaient le jeune homme allongé sur le lit.

Il s’approcha de lui faisant craquer ses doigts les uns après les autres avançant doucement. Ses pieds glissaient sur le sol alors que son cerveau s’imaginait déjà mille et une façons de le torturer en douceur. Puis peu à peu il augmenterait la douleur, jusqu’à le voir supplier d’en finir avec lui. Morgan semblait avoir perdu le peu de contrôle sur lui-même. Ou bien partageait-il le même avis que Frère loup. Dans cet  instant présent, il était bien difficile de faire la différence entre l’humain et le loup.

‘Tuons-le…’


Un léger sourire orna les lèvres du jeune homme alors qu’il s’arrêtait devant son lit. Un lit un baldaquin ne pouvait que lui être utile pour ce qu’il avait en tête.  Il continuait d’examiner l’humain se léchant doucement les lèvres.

- Voyons voir…  Si je suis si faible que cela….

Avait-il réellement quelque chose à prouver ? Non pas vraiment, mais c’était encore frère loup qui n’acceptait pas les choses. Il ouvrit l’un de ses tiroirs et en tira une paire de menottes. Il attacha Brooklyn aux barreaux de son lit alors que frère loup appréciait ce qu’il voyait. Un pauvre humain servit en pâture.

- Je me demande combien de temps… Seras-tu capable de tenir…

Il attrapa ensuite son drap, dont il déchira un bout pour lui bander les yeux.

- Qu’est-ce qu’un homme quand on lui prive de tous ses sens ?

‘ Une bête faible qui n’attend plus qu’à être bouffé par son prédateur naturel…. Autrement dit nous…’


Il laissa ses doigts parcourir une nouvelle fois son corps. Il le désirait. Il était pour le moment parfaitement incapable de savoir comment. Mais il ne contenterait aucun des désirs, quel qu’il soit tant que le jeune homme ne l’aurait pas supplié de l’achever. Il allait le faire sien purement et simplement.

‘Je veux gouter son sang imbibé de sa peur…’


Il sourit à l’idée. Elle lui plaisait, Morgan voulait aussi y gouter, cela faisait tellement longtemps. Ses mains passèrent sur ses pieds qu’il attacha de la même façon que ses poignets l’instant d’avant. Il attrapa une télécommande et laissa une musique se faire entendre.


Ambiance des plus propices aux idées qui lui traversait en ce moment même la tête. Comment le torturer… ? Privé de sa vue, de son ouïe et de ses mouvements, il était telle une offrande qu’on lui offrait. Mille et un sévices lui passaient par la tête. Comment sélectionner le meilleur ? Par quoi commencer ? Tellement de questions. Il se déplaça et ferma les rideaux de son appartement. Personne ne pourrait voir ce qui se passait. L’un après l’autre il s’offrait la possibilité d’être enfin lui-même et de laisser tomber son masque de lover qui séduisait tout le monde pour laisser place aux tueurs qu’il était depuis ses premières transformations.

‘Tue-le doucement, délecte-toi de lui... ‘


Une douce odeur d’excitation se dégageait de l’humain, il ne semblait même pas se rendre compte de la situation dans laquelle il était. Il ferma les yeux se délectant de celle-ci. Frère loup en était d’autant plus excité, il appréciait que le sacrifice réagisse ainsi. Il se lécha les lèvres et s’activa pour réunir tous ce donc il aurait besoin. Bougie, plume, cravache et bien d’autres, sa collection était presque au complet. Mais la provocation rendrait les choses un peu plus excitantes que ce qu’il avait connu. Il était bien tenté de le baiser comme un loup-garou qu’il était et non comme un humain. Tellement dommage, car il perdrait son jouet préféré du moment…

Un jouet se remplace facilement.’

Il monta sur le lit et s’installa juste au-dessus de Brooklyn après s’être débarrassé de sa serviette. Il se baissa sur le jeune homme et posa sa langue sur son nombril remontant doucement vers sa poitrine dont il titilla les tétons du jeune homme avec délectation. Plus il prendrait soin de lui, meilleur il sera…  Il respirait à plein poumon son odeur. Tellement délicieux, il en gémissait d’avance. Il remonta jusqu’à son oreille et lui murmura.

- Tu as une grande gueule pour défier les gens…. Mais jusqu’où seras-tu capable de tenir jusqu’à craquer et me supplier d’assouvir tes pulsions…. ?
© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 804
Date d'inscription : 03/10/2015
Double-Compte : Hazel la cancérieuse.
Porte-monnaie : 849
Âge : 28
Localisation : Dans la baignoire de Hyunnie.

MessageSujet: Re: [Hot]Juste un peu de réconfort [Pv : Brooklyn L. Evans] Ven 8 Jan - 17:28

juste un peu de réconfort.
Morgan & Brooklyn
............ ............ ............


6 Janvier 2016.

Après que Brooklyn ait provoqué Morgan, ce dernier se détacha de lui. Le blond se tourna et ne vit que son dos, et la serviette qui n'était pas complètement tombée. Okay, il avait peut-être abusé, sur ce coup-là. Non, aucun peut-être : il avait carrément abusé. Mais, pour sa défense, il ne pensait pas que ça vexerait le brun. Non, il était habitué, et quand il en avait marre, il donnait des coups de reins un peu plus forts. Ça calmait Brooklyn. C'était un peu comme ça qu'ils fonctionnaient, pendant le sexe. Brooklyn ouvrait sa grande gueule, et Morgan le faisait taire. Mais là, ça semblait être différent. Est-ce qu'il avait touché là où ça faisait mal ? Brooklyn resta planté derrière Morgan, perdu, pendant encore quelques minutes. Le cuisinier semblait en pleine discussion avec lui-même. Il l'entendit souffler et se crispa doucement. Il ne remettrait plus jamais la force de Morgan en question. Dans son lit. Maintenant. Un ordre, auquel il était obligé d'obéir. Morgan ne semblait pas rigoler. Brooklyn acquiesça, même si le plus vieux ne pouvait pas le voir, et se dirigea vers le lit. Il se mit dessus, rapidement, et s'allongea. Il attendit que Morgan revienne, bien sagement. Son cœur battait à cent à l'heure. Il allait sortir de sa cage thoracique. Être comme ça, dans cette situation, lui rappelait les fois où il faisait des grosses bêtises. Il n'était pas allongé sur un lit, mais docile. Il attendait sagement la claque de son père. Et dans ces moments-là, le plus terrifiant n'était pas de savoir qu'on allait se faire gifler : c'était de ne pas savoir quand allait arriver la gifle. Et là, Brooklyn ne savait juste pas quand est-ce que sa punition commencerait. Parce qu'il allait être puni, c'était évident. Brooklyn s'obligea à respirer normalement pour calmer son cœur, alors que Morgan le fixait. Il se tortilla en entendant ses doigts craquer, une petite moue sur le visage : la prochaine fois, il fermerait sa gueule. Il souriait. Brooklyn déglutit en penchant la tête en arrière, fixant le mur comme il pouvait. Morgan parla. Le plus jeune le regarda ouvrir un tiroir et en sortir... une paire de menottes. Il fronça doucement les sourcils, même si être attaché l'excitait. Il était bizarre. Une fois attaché aux barreaux du lit, Brooklyn tira sur les menottes, comme pour vérifier leur solidité. À part pour se faire mal aux poignets, il n'y avait rien à faire. Combien de temps il serait capable de tenir ? Il entendit un bruit de déchirement, sans avoir le temps de tourner les yeux pour savoir ce que c'était. Une seconde plus tard, il ne voyait plus rien, à part le noir. Morgan continua de parler, pendant que le rythme cardiaque de Brooklyn s'accélérait. Bordel, ce que c'était excitant. Pas certain d'avoir le droit de parler, il resta muet, en essayant de se faire à l'obscurité. Les doigts du brun se posèrent sur lui. Le blond pencha la tête en arrière et frissonna. Il avait l'impression que tout ce qu'il ressentait était multiplié par dix. Il le laissa attacher ses pieds en se mordant la lèvre, alors que la musique se faisait entendre. Elle était tellement forte qu'il n'entendait plus Morgan.

Il sentit Morgan partir. Brooklyn gémit doucement en se tortillant, en essayant de dégager son bandeau. Sans succès. Parce que ne rien voir était à la fois excitant, et oppressant. Il tira légèrement sur les menottes en entrouvrant la bouche pour respirer. Son nez ne lui ramenait pas assez d'air. Il lui en fallait plus, et son cerveau le lui faisait clairement comprendre. Il écoutait la musique malgré lui, légèrement tendu, et ne put s'empêcher de refermer ses orteils dans le vide. Pourquoi ? Il n'en savait rien, c'était juste une manière comme une autre de patienter. Chose que, dans cette situation, allongé sur le lit de Morgan, attaché et aveugle, il ne connaissait pas. Brooklyn s'enfonça doucement dans le lit : Morgan venait de monter dessus. Il le sentait, juste au-dessus de lui. Le blond s'apprêtait à lui demander ce qu'il attendait pour commencer, quand il sentit quelque chose de chaud sur son nombril. Il eut un hoquet de surprise. Sa langue. Elle remonta le long de son torse, jusqu'à son poitrail. Brooklyn rejeta la tête en arrière quand il sentit que le brun s'attaquait à ses tétons. Ses joues prirent une jolie teinte rouge, et il gesticula une nouvelle fois, en essayant désespérément de coller son bassin contre celui du plus vieux. Son souffle contre son oreille. Brooklyn frissonna en bandant ses muscles. Il aimait sentir le souffle de Morgan contre sa peau, contre ses lèvres, contre lui, tout simplement. Lui, une grande gueule ? Rien qu'un peu, pas tant que ça. De plus, il n'était pas provocateur de nature, désobéissant sur les bords, plutôt. Il aimait ça, désobéir. C'était bien plus drôle que suivre les ordres. Lui, craquer ? Il craquait bien vite, mais il ne suppliait jamais. En tout cas, pas avant un moment. Et il n'avait aucune pulsion. Non, il était têtu, donc il n'avait aucune pulsion, point final. Le plus jeune se mordit la lèvre, puis passa sa langue dessus, avant de gémir :
    Brooklyn « Je ne supplie jamais. Tu peux toujours rêver pour que je le fasse. »

Oui, il devrait vraiment fermer sa grande bouche. Et arrêter de le provoquer. Bien sûr qu'il suppliait, il adorait ça, même. C'était vraiment excitant, d'en vouloir plus et de devoir demander pour ça. Sauf si Brooklyn était vraiment bizarre. Ce qui n'aurait rien d'étonnant après tout. Brooklyn, désireux d'en faire plus, tira de nouveau sur les menottes, en retenant un geignement de frustration : ce serait comme supplier Morgan, et il en était hors de question. Il s'efforça une nouvelle fois de respirer calmement, même si ça n'empêchait pas son cœur de battre plus rapidement que la moyenne. Le blond ouvrit la bouche pour demander à Morgan de continuer, mais se rappela juste à temps que c'était comme le supplier. Il se mordit une nouvelle fois les lèvres, puis les pinça. Comment lui dire discrètement qu'il voulait continuer ? Il n'y avait aucune manière. Aucune, et c'était bien dommage. Alors il se contenta de se tortiller en grognant. Ce n'était pas de la supplication. C'était juste... des grognements.
............ ............ ............



   
Honey... tu es le serpent, moi le renard. N'inverses pas tout, tu veux ? ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 31/12/2015
Porte-monnaie : 269
Âge : 29

MessageSujet: Re: [Hot]Juste un peu de réconfort [Pv : Brooklyn L. Evans] Sam 9 Jan - 13:12

Home is wherever I'm with you
I am thinking it's a sign, that the freckles in our eyes are mirror images
Morgan & Brooklyn
- Je rêve de bien des choses…. Mais surement pas de te voir me supplier…. Lui murmura-t-il à l’oreille en restant sur lui en évitant ses veines tentative de les coller l’un à l’autre. Je sais que cela arrivera à un moment… Ou tu perdras la tête…

Il se redressa et surplomba le jeune homme allongé sous lui. Il contemplait son corps réfléchissant à tout ce qu’il pourrait bien lui faire. Puis il se penchait sur lui et se place près de son oreille.

- D’ailleurs si j’étais toi je trouverais très vite un mot d’arrêt… Au cas où…. Je me laisse déborder…

Il se redressa et quitta le corps du jeune homme. Il ne perdrait pas le contrôle, mais au cas où, il espérait que l’entendre hurler son mot d’arrêt le ramène à la réalité. Rien n’était sûr, mais qu’importe.

‘Il n’est qu’un steak sur patte, quel intérêt de se préoccuper de son bien-être ?’
‘Parce qu’il est assez rare justement de trouver un steak assez maniable… Ou du moins quelqu’un que l’on n’est pas besoin de former.’
‘Tuons-le… Et le problème sera réglé…’

Il alla dans la cuisine et attrapa une paille dans son placard pour la mettre dans son congélateur. Il allait commencer doucement, puis augmenterait la dose peu à peu jusqu’à le rendre fou. Qui tiendrait éternellement avec des préliminaires… Il ne faisait aucun doute qu’il craquerait. Croire qu’il tiendrait montrait simplement qu’il n’avait jamais fait face à un vrai dominant patient. Il était marrant des fois d’y aller rapidement. Mais prendre son temps donnait une certaine qualité à la chose.

Il revint près du jeune homme se demanda par quoi commencer. Il aurait probablement pu s’atteler à des caresses sur son corps, mais cela rendrait les choses bien trop simples. Un sourire se dessina sur ses lèvres alors qu’il se décidait sur le châtiment à faire subir au mauvais garçon. Il monta une nouvelle fois sur le lit prenant grand soin cette fois de ne pas le toucher. Il prit place à côté de lui et commença à souffler très légèrement sur sa peau. Il partit de son on cou pour descendre doucement. Il accentua sur ses tétons, là où il semblait si sensible pour reprendre descendre toujours plus bas et terminer sa course sur son sexe avec un sourire amusé.

Il finit par se relever et aller chercher sa paille gelée depuis le temps. Il la passa sous l’eau. Bien que l’idée d’arracher quelque poil à Brooklyn n’était pas forcement des plus déplaisant. Il revint à nouveau sur le lit et laissa la paille faire son chemin sur le corps du jeune homme. Il ajouta d’autres carasses de sa main a chaque fois à un nouvelle endroit par surpris. Remplaçant de temps en temps par des baisers. Il accentua le jeu de sa paille sur son sexe alors qu’il allait provoquer ses lèvres. Les mordillant, les léchant tout sans l’embrasser.

© Starseed


Toi, Gamin, continue d’agir ainsi devant moi, et grand frère t’aimeront tendrement et te dépècera avec ses ongles comme une rose qui se fane et te lèchera avant de te croquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 804
Date d'inscription : 03/10/2015
Double-Compte : Hazel la cancérieuse.
Porte-monnaie : 849
Âge : 28
Localisation : Dans la baignoire de Hyunnie.

MessageSujet: Re: [Hot]Juste un peu de réconfort [Pv : Brooklyn L. Evans] Lun 11 Jan - 12:58

juste un peu de réconfort.
Morgan & Brooklyn
............ ............ ............


6 Janvier 2016.

Le cœur de Brooklyn rata un battement lorsqu'il entendit Morgan. Il croyait qu'il allait perdre la tête. Ce qui n'était peut-être pas totalement faux. Le blond déglutit en essayant une nouvelle fois d'enlever son bandeau. Encore une fois, ce fut un échec. Il sentit Morgan se relever. Brooklyn se tortilla, désireux d'en avoir plus, et tira sur les menottes. Il retint une plainte de justesse. Outch. Il sentit de nouveau le souffle du brun contre son oreille. Brooklyn frissonna. Mot d'arrêt. Ils étaient dans Fifty Shades of Grey, ou ça se passait comment ? Il allait dire les couleurs, puis l'alphabet pour l'arrêter ? Pf. Morgan s'en alla, et Brooklyn se sentit plus seul que jamais. Il ne se sentait pas du tout en sécurité. Il n'entendait ni ne voyait rien, et ne pouvait plus bouger, juste se tortiller comme un ver. En plus, il était à poil. Le lit s'affaissa une nouvelle fois. Morgan était de retour. Mais, bien que Brooklyn l'eut souhaité de tout son être, il ne le toucha pas. Non, il soufflait sur sa peau. Le libraire frissonna en penchant la tête en arrière quand il reçut le souffle du cuisinier sur ses tétons. Et haleta quand l'air atteignit son sexe. Bordel. Il ne devait pas craquer. Mais en même temps... non, ne pas craquer. Mais c'était si bon ! Morgan se releva, alors que Brooklyn continuait de haleter, la tête penchée en arrière. Il resta là quelques secondes seulement, le temps que le plus vieux revienne... et le torture avec quelque chose de gelé. Le blond ferma ses poings dans le vide et gémit de plaisir en bandant une nouvelle fois les muscles. Quand la source de son plaisir arriva sur sa virilité, il dut faire appel au peu de fierté qu'il lui restait pour ne pas craquer : Brooklyn tira sur ses liens, que ce soit ceux aux mains, ou aux pieds, et se cambra. Morgan vint mordiller et lécher ses lèvres, ce qui excita encore plus Brooklyn. Ce dernier gémit en tentant vainement d'embrasser son tortionnaire.
    Brooklyn « Embrasses-moi... », couina-t-il, les joues rouges.

Il chercha la bouche de Morgan mais ne la trouva pas. Okay. Il s'avouait vaincu. Parce que cette torture était trop lente, trop délicieuse. Il en voulait plus. Brooklyn croyait tenir plus longtemps, et il aurait pu réussir si Morgan ne jouait pas avec ses lèvres. Brooklyn avait perdu, et il demandait juste un baiser.
............ ............ ............



   
Honey... tu es le serpent, moi le renard. N'inverses pas tout, tu veux ? ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 31/12/2015
Porte-monnaie : 269
Âge : 29

MessageSujet: Re: [Hot]Juste un peu de réconfort [Pv : Brooklyn L. Evans] Lun 11 Jan - 18:25

Home is wherever I'm with you
I am thinking it's a sign, that the freckles in our eyes are mirror images
Morgan & Brooklyn
Il baissait les armes. Brooklyn abandonnait, pourtant, il n’avait toujours pas dit les mots que Morgan voulait entendre. Tellement dommage pour lui. Si près de ses lèvres il murmura une nouvelle fois pour qu’il puisse l’entendre.

- Supplie-moi Brook… Supplie-moi… Et je concéderais peut-être à te donner ce que tu désires.

Lui aussi son plaisir montait. Mais il appréciait d’autant plus de torturer le jeune homme qui n’avait de cesse de se libérer. Il ne faisait aucun doute que quand Morgan se déciderait à le détacher, il ne le lâcherait probablement pas avant d’être totalement rassasié. Mais pour le moment, c’était à lui de s’en donner à cœur joie tant qu’il avait encore parfaitement le contrôle de la situation.

Mais puisque le jeune homme voulait être embrassé, il allait l’être. À la différence que cela ne serait pas exactement là où il le voulait. Morgan s’installa une nouvelle fois que Brook et recommença à l’embrasser. Dans un premier temps sur le bord des lèvres évitant toutes les tentatives du blond, puis descendit sur l’arrête de son menton alors que le corps de Morgan frôlait celui de sa victime consentante.

Il attrapa d’une main la télécommande de sa chaine et passa à une musique plus sensuelle, qui aiderait probablement à décupler le plaisir alors qu’il baissait le volume. Il passa ensuite au baiser le long de son cou. Si ces lèvres ne touchaient pas sa peau, son souffle s’en chargeait de le faire. Appuyer sur les coudes, ses doigts effleuraient également sa peau alors qu’il continuait à descendre sur son torse. Il passa d’abord au milieu pour filer vers son nombril avant de remonter vers son téton droit. Ses baisers toujours aussi furtifs faisaient frissonner le jeune homme. Il s’arrêta sur le téton a qui il accorda une attention toute particulière.

Morgan changea de position, quittant le dessus pour s’installer sur le côté. Collant son corps à celui du prisonnier, il continua de sucer doucement ce petit bout de chaire alors que sa main s’amusait déjà à frôler une partie plus intime de l’anatomie de son prisonnier. Pour le moment il se contentait juste de masser doucement presque tendrement ses bourses sans pour autant toucher la partie la plus importante. Il changea de côté pour s’occuper de son autre partie de poitrine alors que sa main continuait son entreprise.

Il comptait bien lui faire tester l’ascenseur émotionnel sans jamais réussir à en sortir. Combien d’aller-retour serait-il capable d’encaisser ? Un sourire se dessina sur ses lèvres alors que ses lèvres repartir parcourir le corps de son amant. Il vint titiller chacun de ses points érogènes avec autant de plaisir qu’un enfant devant ses cadeaux le matin de Noël. Les gémissements de sa proie sonnaient à ses oreilles comme une nouvelle composition de musique classique dont il en menait chacune des notes à la perfection. Arrivé au niveau de son nombril il s’amusa une nouvelle fois avec lui.

Il se redressa et l’observa un moment, lui laissant le temps de reprendre son souffle avant d’attaquer la suite de son jeu qui allait commencer bien plus chaudement. Bien plus rapidement également, combien de temps tiendrait-il avant de lui céder ? il n’en avait aucune idée, mais allait très bientôt le savoir.

Il se baissa à nouveau sur le jeune homme. Il commença une nouvelle fois à souffler sur son sexe gonflé de plaisir avant de le prendre en main et commencer un va-et-vient. Un sourire se dessina sur les lèvres de Morgan alors qu’il observait le visage du blond pour trouver la meilleure vitesse à adopter. Quand il trouva enfin la bonne vitesse, il le laissa monter, haut, très haut. Avant d’arrêter subitement alors qu’il allait enfin laisser le plaisir exploser.

Il s’assura de ne plus le toucher, ni même lui faire sentir son souffle. Le laisser totalement seul le temps que son plaisir redescende à un niveau correct. Quand il décidait que sa proie était à nouveau assez calme, il reprenait ses caresses. Mais il prit un malin plaisir à rajouter une option de plus. Il le fit monter plus d’une fois au bord de l’orgasme en s’aidant d’un massage de bourse, de sa bouche, de son souffle toujours en continuant son va-et-vient. Il alla même jusqu’à aller préparer son anus pour des jeux bien plus stimulants. Car il ne faisait aucun doute que le jeune homme ne subirait pas ces jeux incessants à moins de vouloir y laisser sa santé mentale.
© Starseed


Toi, Gamin, continue d’agir ainsi devant moi, et grand frère t’aimeront tendrement et te dépècera avec ses ongles comme une rose qui se fane et te lèchera avant de te croquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 804
Date d'inscription : 03/10/2015
Double-Compte : Hazel la cancérieuse.
Porte-monnaie : 849
Âge : 28
Localisation : Dans la baignoire de Hyunnie.

MessageSujet: Re: [Hot]Juste un peu de réconfort [Pv : Brooklyn L. Evans] Jeu 21 Jan - 13:03

juste un peu de réconfort.
Morgan & Brooklyn
............ ............ ............


6 Janvier 2016.

Ce que Morgan venait de murmurer fit gémir Brooklyn. Le supplier ? Il devait le supplier pour qu'il arrête de le torturer ? Le blond se mordit la lèvre. Ce n'était pas grand-chose. Il pouvait mettre le peu de fierté qu'il lui restait de côté. Ce n'était pas compliqué. Après, il devrait juste avoir la force de parler. Ce qui était un peu plus dur, vu qu'il risquait de mourir d’asphyxie s'il s'arrêtait de haleter pour parler. Le lit bougea de nouveau : Morgan était au-dessus de lui. Il allait l'embrasser ? Sa bouche se posa sur le coin de ses lèvres. Brooklyn gesticula en essayant de plaquer ses lèvres contre les siennes, sans succès. Morgan l'esquivait facilement. La musique changea. Holy shit, c'était sensuel. Les baisers que déposait Morgan sur sa peau le faisaient frissonner. Lorsque le plus vieux s'occupa de ses tétons et ses bourses, Brooklyn pencha la tête en arrière en haletant. Comment vouliez-vous qu'il supplie Morgan dans cette position ?! Le plus jeune gémissait à chaque fois que Morgan touchait sa peau. Puis tout cessa. D'un seul coup. Ce qui laissait un peu de répit au blond, qui reprenait difficilement son souffle. Le reste se passa à la fois très vite et très lentement : Brooklyn sentait le souffle de Morgan sur son sexe, puis sa main. Il eut un hoquet de surprise, ne cessant de gesticuler dans tous les sens. Bordel. Alors que Brooklyn lâchait un petit cri et était sur le point, disons d'exploser, Morgan arrêta. Le blond gémit de frustration en tirant sur les menottes. Puis tout revenu d'un coup. Il sentait ses joues rougir, criait presque et continuait de tirer sur ses liens. Il craqua.
    Brooklyn « Je... je t'en supplie, Morgan... je t'en supplie... », dit-il en haletant, n'arrivant même pas à faire une phrase complète.
............ ............ ............



   
Honey... tu es le serpent, moi le renard. N'inverses pas tout, tu veux ? ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 31/12/2015
Porte-monnaie : 269
Âge : 29

MessageSujet: Re: [Hot]Juste un peu de réconfort [Pv : Brooklyn L. Evans] Jeu 21 Jan - 13:31

Home is wherever I'm with you
I am thinking it's a sign, that the freckles in our eyes are mirror images
Morgan & Brooklyn

Il souriait amusé alors que le jeune homme cédait enfin. Ce n’était d’ailleurs que pour son plus grand plaisir. Chose que Morgan mit à point d’honneur réaliser tous ses désirs. Il avait réalisé le désir de Morgan en le suppliant il était donc juste qu’il en face de même. Enfin, cela ne serait peut-être pas arrivé à ce point si le jeune homme ne l’avait pas défié.  Ce ne fut qu’après un long moment qu’il se laissa tomber à côté du jeune homme en souriant.
 
-          Tu vois… Ce n’est pas compliqué… dit-il avec amusement.
 
Oui, bon il aurait peut-être pu lui donner ce plaisir bien plus tôt. Mais les choses auraient été tout de suite beaucoup moins marrantes. Et puis, vu ce qu’il lui avait fait vivre, il n’avait pas réellement à se plaindre. Sauf que bien entendu, cela ne changerait strictement rien aux mal-être du blond. Il ne l’oublierait qu’un court instant, mais après ?
 
Il se redressa sur un coude et l’observa un instant avec un sourire amusé. Il passa doucement un doigt sur le jeune homme tout en douceur. Il fut tenté d’embrasser le jeune homme, mais se reprit bien vite n’étant pas certain de savoir ce qu’il voulait. Il était déprimé, il espérait avoir au moins réussi à faire passer cet état de fait pour autre chose.
 
-          Puis-je reprendre mon repas… Ou tu comptes aussi me violer ? dit-il avec amusement.

© Starseed


Toi, Gamin, continue d’agir ainsi devant moi, et grand frère t’aimeront tendrement et te dépècera avec ses ongles comme une rose qui se fane et te lèchera avant de te croquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 804
Date d'inscription : 03/10/2015
Double-Compte : Hazel la cancérieuse.
Porte-monnaie : 849
Âge : 28
Localisation : Dans la baignoire de Hyunnie.

MessageSujet: Re: [Hot]Juste un peu de réconfort [Pv : Brooklyn L. Evans] Jeu 21 Jan - 13:50

juste un peu de réconfort.
Morgan & Brooklyn
............ ............ ............


6 Janvier 2016.

Brooklyn sourit en regardant Morgan. Il hocha la tête quand il dit que ce n'était pas compliqué, et s'étira avec un miaulement. Bon, okay, il avait mal aux fesses. Mais ça valait le coup. Il posa sa main sur le bras de Morgan et laissa ses doigts se promener sur sa peau. Son ami se redressa sur un coude, et le blond leva les yeux vers lui. Il frissonna en sentant son doigt sur sa peau et ferma un œil. Ce qu'il aimait chez Morgan, c'est qu'il savait être très doux. Et ça, c'était parfait. S'il comptait le violer ? Brooklyn se mit à rire, secouant la tête. Il se rapprocha du brun et colla leurs nez, posant sa main sur sa nuque.
    Brooklyn « Je préfère quand c'est toi l'actif, mon chou, commença-t-il, railleur. En plus, après manger, on devra parler. J'ai pas envie. », finit-il avec un petit sourire en coin.

Il posa ses lèvres sur celles du plus vieux, dirigeant ses doigts vers ses cheveux, et se colla à lui.
............ ............ ............



   
Honey... tu es le serpent, moi le renard. N'inverses pas tout, tu veux ? ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 31/12/2015
Porte-monnaie : 269
Âge : 29

MessageSujet: Re: [Hot]Juste un peu de réconfort [Pv : Brooklyn L. Evans] Jeu 21 Jan - 14:03

Home is wherever I'm with you
I am thinking it's a sign, that the freckles in our eyes are mirror images
Morgan & Brooklyn


Il accepta avec plaisir le baiser du blond acceptant totalement son corps contre le sien. Le pire étant que peut-être, il ne serait pas totalement contre une deuxième manche à croire que le plus jeune connaissait déjà par cœur son cœur. Il sépara doucement leurs lèvres et observa une nouvelle fois le blond.
 
-          Je peux très bien nous faire à manger…  On profite du repas…
 
Il se pencha vers le jeune homme et vint une nouvelle fois l’embrasser alors que sa main continuait de flirter avec sa peau. Non, il n’était pas accroc au jeune homme, il l’était pour le sexe. IL fallait bien avouer que même s’il ne se connaissait pas depuis très longtemps, quelque chose l’attirait chez le jeune homme.
 
-          Et faire autre chose, comme parler d’autre chose…  Que le sujet qui fâche.
 
Eh oui, il aimait bien aussi être tout simplement assis quelque part devant un film à faire des commentaires idiots sur un film qui l’était tout autant. Il savait que Brooklyn se confierait à lui s’il en ressentait le besoin. Pour le moment, il devait juste lui changer les idées et pour ça il était plutôt bon.
 
-          Et puis, tu n’as peut-être pas faim… Mais ce n’est pas mon cas, mon ventre cri famine.
 
Il déposa un rapide baiser sur ses lèvres et se redressa. Il avait faim, mais fut frappé par une flemme extrême de continuer le repas. À la place, après avoir débarrassé ce qu’il avait sorti. Il mit de l’eau à chauffer. Il allait faire simple et rapide. Il retourna près du lit et regarda le blond toujours sur son lit.
 
-          Film, télé ? T’as exceptionnellement le droit de choisir.

© Starseed


Toi, Gamin, continue d’agir ainsi devant moi, et grand frère t’aimeront tendrement et te dépècera avec ses ongles comme une rose qui se fane et te lèchera avant de te croquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 804
Date d'inscription : 03/10/2015
Double-Compte : Hazel la cancérieuse.
Porte-monnaie : 849
Âge : 28
Localisation : Dans la baignoire de Hyunnie.

MessageSujet: Re: [Hot]Juste un peu de réconfort [Pv : Brooklyn L. Evans] Jeu 21 Jan - 20:18

juste un peu de réconfort.
Morgan & Brooklyn
............ ............ ............


6 Janvier 2016.

Profiter du repas ? Brooklyn sourit en haussant une nouvelle fois les épaules. Il répondit au baiser de Morgan en restant collé contre lui, appréciant sa main sur sa peau. Oui, il adorait quand Morgan était comme ça. Il ne savait pas vraiment pourquoi, après tout le brun savait être très doux, et ce n'était pas quelque chose d'exceptionnel. Au contraire, dans leur relation, c'était surtout Brooklyn le vilain garçon, celui qui poussait l'autre à bout. Mais les petites attentions de Morgan, ses baisers et ses caresses, tout ça était une chose habituelle que le blond redécouvrait toujours. Une chose dont il ne se lassait jamais. Parler d'autre chose, c'était bien. Le plus jeune hocha doucement la tête en continuant de caresser les cheveux et la nuque de son ami. Il frotta doucement leurs nez, comme il avait pris l'habitude de le faire, et l'embrassa rapidement.
    Brooklyn « J'ai jamais faim, chou. », murmura-t-il avec un petit rire.

Il fit une petite moue quand Morgan déposa un baiser sur ses lèvres et se leva. Il se redressa et le regarda faire, ramenant la couverture sur lui. Ce n'était pas de la gêne, il avait juste froid. Après tout, c'était l'hiver. Pourtant, en entendant le plus vieux, Brooklyn haussa un sourcil avec un nouveau sourire en coin. Il se leva, posa ses pieds sur le sol gelé et marcha en direction de Morgan, qu'il enlaça en levant le menton pour le regarder. Il déposa un baiser dans son cou et un autre sur sa mâchoire, avant de murmurer :
    Brooklyn « Je peux choisir ? C'est trop d'honneur... On regarde Star Wars. », finit-il avec une petite voix autoritaire, tirant la langue et plissant les yeux.
............ ............ ............



   
Honey... tu es le serpent, moi le renard. N'inverses pas tout, tu veux ? ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 31/12/2015
Porte-monnaie : 269
Âge : 29

MessageSujet: Re: [Hot]Juste un peu de réconfort [Pv : Brooklyn L. Evans] Jeu 21 Jan - 20:58

Home is wherever I'm with you
I am thinking it's a sign, that the freckles in our eyes are mirror images
Morgan & Brooklyn


Il laissa faire le blond  appréciant le moment. Certes, il n’était que pote de baise. Mais quelle importance ? Ce n’était qu’un moment de tendresse parmi d’autres. Ils seraient probablement pareils même s’il n’y avait pas de sexe. Et sérieusement qui s’en préoccupait réellement ?
 
-          Et bien… Si tu n’a pas faim… Ne mange  pas…. Dit-il en attrapant sa lèvre.  Ou tu picoreras dans la mienne si tu veux…
 
Il le garda contre lui en s’appuyant contre le meuble derrière lui. Il caressait doucement sa peau avec tendresse en guettant du coin de l’œil. Il n’aimait pas spécialement la collection Star Wars, mais il était censé faire plaisir à son amant alors bon…. Il allait devoir faire un effort. Il caressa le dos du jeune homme effleurant sa colonne vertébrale, remontant tout doucement pensif sur ce qu’il allait bien pouvoir faire.  Il se baissa vers lui et l’embrassa tendrement une nouvelle fois. Il balaya les mauvaises idées du moment pour se préoccuper du jeune homme.
 
-          Bon, donc nous avons le film à manger…  Popcorn ou chocolat chaud… ?
 
Il n’était pas habitué au petit surnom, il n’y trouvait aucun intérêt. Mais n’empêchait pas les autres de les utiliser. Il retourna le jeune homme et le poussa vers son lit.
 
-          Va au chaud tu va avoir froid…
 
Chose qui ne risquait de lui arriver. Il attrapa son ordinateur et l’alluma puis plongèrent ses pâtes.  Il retourna avec le blond dans son lit accompagné de son ordinateur qu’il brancha à sa télé.
 

-          Bon… On commence par lequel, monsieur le fan ?

© Starseed


Toi, Gamin, continue d’agir ainsi devant moi, et grand frère t’aimeront tendrement et te dépècera avec ses ongles comme une rose qui se fane et te lèchera avant de te croquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 804
Date d'inscription : 03/10/2015
Double-Compte : Hazel la cancérieuse.
Porte-monnaie : 849
Âge : 28
Localisation : Dans la baignoire de Hyunnie.

MessageSujet: Re: [Hot]Juste un peu de réconfort [Pv : Brooklyn L. Evans] Ven 22 Jan - 20:03

juste un peu de réconfort.
Morgan & Brooklyn
............ ............ ............


6 Janvier 2016.

Picorer dans l'assiette de Morgan ? Oui, ça lui plaisait bien. Brooklyn sourit en le laissant s'amuser avec sa lèvre, se collant contre lui pour l'embêter. Même si ce n'était pas le cas. Ils allaient regarder Star Wars, la saga préférée de Brooklyn. Il sourit un peu plus en sentant la main de Morgan qui remontait le long de sa colonne vertébrale. Il devrait penser à remettre un T-shirt. Quand le brun l'embrassa avec la tendresse d'un koala, le plus jeune ferma les yeux en passant sa main dans ses cheveux. Il répondit au baiser et couina quand ils durent le couper, gourmand. Mais son estomac prit rapidement le dessus quand il entendit le mot chocolat. Les yeux du blonds s'illuminèrent et il eut un grand sourire, avant de câliner son ami. Il frotta son nez contre sa peau et murmura :
    Brooklyn « Choisis. Je t'en donne exceptionnellement le droit. »

Il rougit lorsque Morgan le retourna et le poussa vers le lit. Brooklyn hocha pourtant la tête en retournant sous la couette. Il la ramena jusqu'à son nez et regarda ses doigts. Quand Morgan revint près de lui, il se colla contre lui et posa sa tête sur son épaule. À sa question, il tourna les yeux vers lui, avec cet air légèrement hypocrite sur le visage. Celui du garçon populaire et superficiel qu'on voyait dans les séries.
    Brooklyn « Le premier, donc le quatrième, chou. »

Il embrassa sa joue et descendit ses lèvres pour aller mordiller sa mâchoire. Comme pour se faire pardonner d'avoir cet air collé sur le visage.
............ ............ ............



   
Honey... tu es le serpent, moi le renard. N'inverses pas tout, tu veux ? ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 31/12/2015
Porte-monnaie : 269
Âge : 29

MessageSujet: Re: [Hot]Juste un peu de réconfort [Pv : Brooklyn L. Evans] Ven 22 Jan - 20:37

Home is wherever I'm with you
I am thinking it's a sign, that the freckles in our eyes are mirror images
Morgan & Brooklyn


Il laissa le jeune homme s’amuser avec lui alors qu’il lançait le film en souriant amusé. L’important pour le moment c’est que le jeune homme se sente bien. Il semblait à première vue que cela soit le cas. Il se releva pour aller plonger les pâtes  avant de revenir s’installer sous la couette.
 
-          On va manger, dit-il avec amusement.
 
Il se doutait que le blond picorerait dans son assiette puis il pourrait enchainer sur des chocolats chaud. Non pas qu’il fasse froid chez lui, mais c’était tellement agréable une couette, un chocolat chaud et une personne qu’on appréciait. Et puis il n’avait jamais connu quelqu’un capable de résister aux pâtes et ketchups avec un peu de thon. Simple, rapide et délicieux.
 
Le film commença et Morgan était bien plus intéresser par embêter le jeune homme du bout des doigts. Ses lèvres venant flirter avec la peau du jeune  homme allongé à côté de lui. S’il n’y avait pas eu le repas en court, il aurait presque été tenté à nouveau de repasser sous la couette pour des jeux bien plus intimes.  Mais son ventre d’abord, les jeux après. Il pourrait s’amuser autant qu’il le voulait.
 
Pour le moment, attendant que ses pâtes cuisent, il restait assez sage se contentant de simple carasse et mordillage enfantin tout en laissant le jeune homme regarder le film. Il finit par le lever pour aller se chercher son repas. Dans un Tupperware, il s’y mit des pâtes rajouta une bonne dose de ketchup et de thon. Mine de rien, une bonne dose pour que deux personnes puissent manger correctement.
 
-          Bon Ben…. Bon appétit, dit-il en lui tentant une bouchée. Dis-moi ce que t’en penses, Monsieur le maigrichon.

© Starseed


Toi, Gamin, continue d’agir ainsi devant moi, et grand frère t’aimeront tendrement et te dépècera avec ses ongles comme une rose qui se fane et te lèchera avant de te croquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 804
Date d'inscription : 03/10/2015
Double-Compte : Hazel la cancérieuse.
Porte-monnaie : 849
Âge : 28
Localisation : Dans la baignoire de Hyunnie.

MessageSujet: Re: [Hot]Juste un peu de réconfort [Pv : Brooklyn L. Evans] Ven 22 Jan - 22:10

juste un peu de réconfort.
Morgan & Brooklyn
............ ............ ............


6 Janvier 2016.

Morgan lança le film. Brooklyn le laissa se lever pour finir de faire la cuisine, en regardant Star Wars, bien tranquillement. Ils allaient manger ? Le blond hocha la tête en levant les yeux vers le plus vieux, attendant qu'il se remette sous la couette. Une fois fait, le film put vraiment commencer. Brooklyn avait des étoiles dans les yeux, alors que Morgan l'embêtait avec sa satanée bouche. Le plus jeune fermait parfois un œil pour gémir et donner une petite tape sur l'épaule du brun. Pourtant, à chaque fois, il se collait un peu plus contre lui, sa tête sur son torse. Quelques minutes plus tard, le repas arriva.
    Brooklyn « Ça sent bon... », murmura Brooklyn en fermant les yeux, un sourire aux lèvres.

Monsieur le maigrichon ? Grr. Il fit une petite moue boudeuse en ouvrant la bouche, pour goûter le plat de Morgan. Il avala les pâtes et hocha la tête, embrassant le brun. Il coupa le baiser pour se lécher les lèvres, reportant son attention sur le film.
    Brooklyn « C'est bon, mais pas autant que toi. », dit-il en rigolant doucement.
............ ............ ............



   
Honey... tu es le serpent, moi le renard. N'inverses pas tout, tu veux ? ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 31/12/2015
Porte-monnaie : 269
Âge : 29

MessageSujet: Re: [Hot]Juste un peu de réconfort [Pv : Brooklyn L. Evans] Ven 22 Jan - 22:51

Home is wherever I'm with you
I am thinking it's a sign, that the freckles in our eyes are mirror images
Morgan & Brooklyn


-          Vil flatteur jeune homme, dit-il amuser.
 
Il lui tendit sa fourchette et commença à manger en silence son attention fixée sur le film pour le moment.  Il se régalait d’ailleurs et son dessert était sans aucun doute le jeune homme à côté de lui avec une pointe de chocolat chaud. Il souriait amusé à l’idée de jouer sur le corps du blond avec une bombe Chantilly. Décidément, s’il arrivait à regarder le film entièrement sans interruption, c’était réellement que Morgan s’y prenait comme un pied.
 
Bon finalement, il décida de lui laisser un peu de repos. Après avoir fini de manger, il déposa le plat sur sa table de nuit. Il alla ensuite installer sa tête sur le torse du jeune homme. Il laissa sa main caresser doucement la cuisse du jeune homme.
 
-          Faudra qu’on m’explique un jour ce que l’on trouve de si passionnant dans ce film quand même.
 
Il ne la trouvait, mais alors pas du tout passionnante quel que soit le nombre de fois qu’il le regardait. Pourtant, il le faisait pour le jeune homme. Faute de pouvoir faire quelque chose, il remonta doucement la main sur sa cuisse remontant doucement vers son sexe avec un sourire  amusé. Il commença doucement à le caresser. Qu’allait-il préférer…. Son film ou l’amusement de Morgan ? Quoi que…  Il pouvait très bien apprécier les deux et aucun doute qu’il allait garder un très bon souvenir de ce film. Il passa sous la couette cette fois et rajouta ses lèvres.

© Starseed


Toi, Gamin, continue d’agir ainsi devant moi, et grand frère t’aimeront tendrement et te dépècera avec ses ongles comme une rose qui se fane et te lèchera avant de te croquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 804
Date d'inscription : 03/10/2015
Double-Compte : Hazel la cancérieuse.
Porte-monnaie : 849
Âge : 28
Localisation : Dans la baignoire de Hyunnie.

MessageSujet: Re: [Hot]Juste un peu de réconfort [Pv : Brooklyn L. Evans] Sam 23 Jan - 19:30

juste un peu de réconfort.
Morgan & Brooklyn
............ ............ ............


6 Janvier 2016.

Lui, flatteur ? Rien qu'un peu. Brooklyn reprit une bouchée de pâtes, puis reporta son attention sur le film. Il se retint de sauter dans tous les sens à certains moments, se contentant de sourire ou de câliner Morgan. Il posait son nez contre son épaule, y frottait parfois sa joue en faisant mine de se gratter ou essayait tout simplement de l'enlacer sans jamais rien renverser. Quand le brun posa le plateau et alla mettre sa tête sur son torse, le plus jeune rougit et passa doucement sa main dans ses cheveux, qu'il aimait décoiffer. Il le laissa caresser sa cuisse en frissonnant, continuant de regarder l'écran. Pourtant, en sentant qu'il remontait sa main vers un endroit quelque peu « privé », il baissa les yeux vers lui. Okay, il était clairement blasé. Aucune émotion sur son visage d'enfant. Il sursauta et manqua de refermer sa main sur les cheveux du plus vieux en sentant qu'il le caressait. Quand il fit disparaître sa tête sous la couette, Brooklyn eut un petit hoquet.
    Brooklyn « M... Morgan, tu fais quoi, là ? », demanda-t-il, les joues rouges.
............ ............ ............



   
Honey... tu es le serpent, moi le renard. N'inverses pas tout, tu veux ? ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 31/12/2015
Porte-monnaie : 269
Âge : 29

MessageSujet: Re: [Hot]Juste un peu de réconfort [Pv : Brooklyn L. Evans] Sam 23 Jan - 20:09

Home is wherever I'm with you
I am thinking it's a sign, that the freckles in our eyes are mirror images
Morgan & Brooklyn


Il laissa un sourire amusé alors qu’il remontait doucement sa langue sur son sexe. Décidément, s’ils devaient commencer à lui faire un dessin sur ce qu’il comptait faire…. Il n’avait pas terminé.
 
-          Toi tu regardes ton film…. Moi je joue…. C’est plutôt simple non ?
 
Il reprit ses jeux avec amusement, laissant le jeune homme balancer entre son film et son plaisir. Dur choix que voilà. Mais au moins, cela avait l’avantage d’occuper énormément Morgan. Il composait à l’aide de son sexe une douce mélodie de gémissement. Oui bon d’accord, il eut un petit plaisir sadique d’empêcher une nouvelle fois le jeune de se soulager. Il aimait bien la musique que le jeune homme lui faisait partager et il comptait bien jouer avec lui indéfiniment.  Une fois lassé de son petit jeu, il ressortie de la couette avec un sourire des plus ravie.
 
-          Alors ton film… C’est comment ?
 
Il reprit sa place à côté du jeune homme, puis se décida à se lever pour aller faire un chocolat chaud. Il en fit couler deux et revint se placer sous la couette. Oui, finalement, c’était pas mal comme soirée même si le film n’était pas forcément des plus agréables. Il avait au moins de quoi se faire plaisir. Il entendit son téléphone sonné. Il soupira rien qu’à l’idée de qui cela pouvait être. Pour preuve encore une photo de son ex, limite à poil. Croyait-elle réellement qu’il allait revenir juste pour ça ? Une fois de plus, il effaça l’image avant de remplacer son téléphone sur la table basse.
 
-          Donc… Il se passe quoi de beau dans le film ? Dit-il en lui tendant son chocolat.

© Starseed


Toi, Gamin, continue d’agir ainsi devant moi, et grand frère t’aimeront tendrement et te dépècera avec ses ongles comme une rose qui se fane et te lèchera avant de te croquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Hot]Juste un peu de réconfort [Pv : Brooklyn L. Evans]

Revenir en haut Aller en bas

[Hot]Juste un peu de réconfort [Pv : Brooklyn L. Evans]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLACKWOOD MONTAIN :: Archives :: Rp's abandonnés-