AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Pretty Little Liar ∟ S&H

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 04/11/2015
Porte-monnaie : 94

MessageSujet: Pretty Little Liar ∟ S&H Mer 4 Nov - 23:08

pretty little liar

ft. Siegfried & Hécate


« Sorry, bro. Love you. »
Sa plus grosse bêtise ? T'avoir laissé seule pendant toute une journée. Oh non, tu ne lui en voulais pas, bien entendu. Vous n'en étiez plus là. Certes, tu avais besoin de lui, comme une petite part de toi-même. Mais tu savais vivre sans lui, tant que cela ne dépassait pas une journée. Mais avoir été seule t'avait permis de faire des petits plans. Des petits plans tordus, dont tu avais le secret. De ceux qui pouvaient rendre fou n'importe quel sain d'esprit. Et, malheureusement pour lui, Siegfried allait être ta grande victime du jour. Ce n'était rien de bien méchant, naturellement. Tu ne pouvais pas être méchante avec cet homme, même si tu l'avais voulu. De toute façon, tu ne le voulais pas. Tout ce que tu voulais ce soir, c'était rire un peu. Peut-être à ses dépends, mais tu savais qu'il pourrait comprendre la profondeur de la blague. Ou que s'il ne la comprenait pas, il te pardonnerait d'avoir "joué" avec lui. D'ailleurs, il devrait être flatté ; si tu prenais le temps de monter des plans rien que pour pouvoir le piéger, c'était qu'il avait plus d'importance pour toi que quiconque, ce qui était le cas.

Parce qu'au fond, ce n'était rien de méchant. Ce n'était jamais rien de méchant, avec toi. Au fond, ça n'était même pas de ta faute, ce plan. Non, c'était de la faute de cette cliente qui avait pris rendez-vous pour se faire graver la date de son mariage sur le poignet. Le 13.02.2010, tu l'avais tellement dessiné et redessiné que cette date t'avait marqué autant que tes aiguilles l'avaient incrusté dans la peau de cette femme. Bref. Il était question de mariage. De sentiments. De ce qui ne vous liait pas avec Siegfried. Oh non, ce n'était pas comme si votre relation était vide de sentiments, tout au contraire. Mais pas de ces sentiments là. Pas ceux qui te faisaient déjà rire d'avance, alors que tu finissais de préparer le repas.

En entendant la porte d'entrée, ton sourire s'était encore agrandi, sans même que tu ne t'en rendes compte. Tu étais déjà amusée avant même que la mascarade ne commence. Pire qu'une gamine. « Dans la cuisine. » ; tu lâchas, en essayant de te reconstituer un visage neutre. Difficilement. Mais il ne fallait pas que tu te trahisses, pas maintenant. Tout serait gâché, sinon, et tu n'avais aucune envie de gâcher quoi que ce soit. « T'as intérêt à avoir faim, j'en ai fais pour tout un régiment. Installe-toi, on mange dans la cuisine. Il faut qu'on parle sérieusement, j'ai des choses à te dire. » Tu commençais déjà à installer l'ambiance, subtilement, en dosant tes mots pour faire doucement changer l'atmosphère, pour qu'il se pose des questions sans pouvoir saisir de réponses. Au fond, tu étais presque diabolique, Hécate. « J'ai fais tout ce que tu aimes. Enfin, j'ai essayé. Je crois que ça a un peu cramé, mais j'imagine que ça reste mangeable. Tu as passé une bonne journée ? »

Lui servir de la conversation plate et routinière, alors que tu venais tout juste de lui dire qu'il fallait que vous parliez, c'était presque plus cruel encore que ce que tu avais imaginé. Est-ce qu'il se posait des questions ? Tu l’espérais. Tout reposait là-dessus. Sur les scénarios qu'il pouvait se faire dans ce magnifique crâne qui était le sien. Et, comme si de rien n'était, tu lui posais déjà l'entrée sous le nez. Tu n'étais pas bonne cuisinière, mais tu doutais que ça ai beaucoup d'importance actuellement. Tout ce qui en avait, c'était les interrogations que tu avais fait naître avec une simple phrase.

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 03/11/2015
Porte-monnaie : 300

MessageSujet: Re: Pretty Little Liar ∟ S&H Jeu 5 Nov - 0:02

Damn pretty Little Liar

Pour une fois, Siegfried n'avait pas passé une journée si horrible que cela. Il avait terminé de distribuer le courrier en début d'après-midi, et avait profité de sa journée de libre pour visiter, un petit peu, faire acte de présence dans la ville même et avec les autres habitants au moins une fois par mois. Certes, il n'avait pas beaucoup d'amis, à part sa meilleure amie, qui encore une fois devait l'attendre à la maison, mais avec quelques sourires charmeurs et des gestes chaleureux avaient fait succomber des gens, et il était en fait resté dehors toute la journée.

Il ne franchit le pas de la porte qu'assez tard, il était bientôt l'heure de manger. Siegfried s'en serait presque voulu, d'avoir laissé Hécate seule pendant toute une journée, mais il s'était dit qu'elle ferrait bien quelque chose sans lui.
Elle l'appela de la cuisine, où Siegfried se rendit rapidement, pour retrouver la jolie blonde. Il voulut aller la saluer avec son câlin et son bisou presque habituels, quand elle lui adressa la parole, le visage un peu trop neutre pour ses pauvres nerfs : « T'as intérêt à avoir faim, j'en ai fait pour tout un régiment. Installe-toi, on mange dans la cuisine. Il faut qu'on parle sérieusement, j'ai des choses à te dire. »

Qu'on parle sérieusement ? Des choses à dire ? Siegfried commença doucement mais surement à stresser et essaya de se remémorer ce qu'il avait bien pu faire de mal cette semaine.. Pourtant, Hécate avait l'habitude de ses conneries. Ou alors, aucun rapport ? Peut-être quelque chose qu'elle avait fait, cette semaine, de bien ou de mal ?
Le chasseur s'installa à table comme un automate, les yeux un peu perdus, les articulations raides. Encore un peu, et il en aurait des sueurs froides. L'air de rien, il tenait énormément à sa vie de maintenant, avec son Hécatombe, son petit confort assez libre sans pour autant qu'il soit tout le temps seul dans sa maison. Il adorait ça.
« J'ai fait tout ce que tu aimes. Enfin, j'ai essayé. Je crois que ça a un peu cramé, mais j'imagine que ça reste mangeable. Tu as passé une bonne journée ? »

Siegfried serra la mâchoire. Elle lui parlait comme si tout allait bien et qu'elle n'était absolument pas sur le point de lâcher une bombe. Le brun la sentait venir, le sujet compliqué, un sujet où quoi qu'il dise, il aura tort et se sentira coupable de toute manière. Hécate avait fait de sujets pareils un art, qu'elle maîtrisait avec une langue aussi douée que tranchante.
Il n'avait pas vraiment faim, alors il regarda simplement son plat, la bouche légèrement ouverte. Qu'est-ce qu'il venait de se passer bon sang ? Il leva ses yeux bleus de merlan frit vers elle, la fixant pendant quelques secondes, avant de secouer la tête :
« C'est très bien, c'est très bien, merci Hécate. » Il ne voulait pas encore plus la vexer. « Tu voulais qu'on parle de quelque chose ? D'important ? » Il bougea de gauche à droite sur son siège, inconfortable. « Il s'est passé quelque chose aujourd'hui ? Quelque chose de mal ? »

Le pauvre. Il avait l'air d'un pauvre chien paniqué parce qu'on lui a montré son biscuit, et puis cruellement caché derrière le dos d'une maîtresse un peu trop joueuse. Il avait besoin de savoir, littéralement, sinon il allait exploser.
(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 04/11/2015
Porte-monnaie : 94

MessageSujet: Re: Pretty Little Liar ∟ S&H Jeu 5 Nov - 14:50

pretty little liar

ft. Siegfried & Hécate


« Sorry, bro. Love you. »
Tu pouvais voir à quel point ça cogitait dans son esprit, et tu étais tellement fière de voir ton plan se dérouler parfaitement tel que tu l'avais prévu. Tu allais le rendre fou, et tu étais tout simplement folle de cette idée. Pauvre petit homme qu'il était, prit entre tes griffes sans aucun moyen de pouvoir s'échapper. Pourtant, tu prenais sur toi, pour que ton visage reste toujours aussi neutre que lorsqu'il était arrivé dans la cuisine. Si tu avais commencé à sourire, il aurait tout de suite compris que quelque chose t'amusait follement, et il aurait probablement compris que cette chose était la situation actuelle. Tu luttais contre les muscles de ton visage, refusant à tes lèvres de s'étirer. Même ton regard n'allait pas directement percuter celui de Siegfried ; tu ne voulais pas te trahir. Et lui te connaissait assez bien pour réussir à détecter tes mensonges et tes jeux. Le malaise qui émanait du chasseur aurait presque pu te faire fondre. Presque. Il avait l'air d'un enfant perdu, qui ne savait plus trop où se mettre et qui attendait juste d'être puni pour ses bêtises. Tu avais envie de le prendre dans tes bras et de rire en lui disant que tu déconnais, mais non. Maintenant que les choses étaient bien en place, tu ne pouvais pas faire marche arrière.

Il avait l'air de presque chercher une réponse dans le plat que tu lui avais mis sous le nez, avant qu'il ne relève ses magnifiques yeux bleus sur toi, avec ce regard de chien battu qui te donnait envie de l'embrasser jusqu'à ce qu'il retrouve son sourire. A défaut, tu te penchas sur lui pour lui poser un très léger baiser sur le front après qu'il t'ai fait remarquer que tu avais quelque chose d'important à lui dire. Et, comme si de rien n'était, tu t'installas en face de lui avec ta propre assiette, pour commencer à manger distraitement, ta salade coincée sur ta fourchette alors que tu relevais le regard sur lui. « J'ai réfléchis. » dis-tu, pesant tes mots avec une précision effrayante. « A propos de nous. » Tu disais ces mots avec une lenteur insupportable, ne lui offrant que quelques pistes sans vraiment entrer dans le vif du sujet. Effleurer était toujours bien plus plaisant que de rentrer tout de suite dans le feu de l'action. Et, pourtant, après un petit silence qui s'était fait naturellement étouffant, tu rouvris la bouche ; « Je crois que je suis amoureuse, Siegfried. De... Enfin, de toi. » Stratégiquement, tu avais baissé le regard sur ton assiette en réprimant un sourire, feintant la gêne avec brio.

Tu n'avais plus, maintenant, qu'à savourer l'effet de tes mots. Tu venais de lâcher une petite bombe au milieu de cette cuisine, tu en avais parfaitement conscience. Et ton attitude n'aidait pas à faire penser à une blague ; au contraire, tu avais l'air on-ne-peut-plus sérieuse dans ce que tu avançais. En réalité tu l'aimais complètement, cette petite vie que vous aviez construit Siegfried et toi. Cette liberté dans votre relation, cette relation qui ne vous engagez à rien. Tu étais même du genre à aimer pouvoir lui donner ton avis sur les personnes qu'il mettait dans son lit, ou à venir les rejoindre lorsque la situation s'y prêtait. Il ne t'était pas exclusif et tu adorais ça. Mais pour ce soir, tu avais juste envie de lui faire croire le contraire.

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 03/11/2015
Porte-monnaie : 300

MessageSujet: Re: Pretty Little Liar ∟ S&H Jeu 5 Nov - 17:18

Damn pretty Little Liar

Hécate posa un baiser tendre sur son sa tempe, et il se demanda un instant si c'était une sorte de baiser d'adieu. Certes, les marques d'affection n'étaient pas rares entre eux, pas le moins du monde, et Siegfried choyait la moindre preuve de leur amitié un peu bizarre mais qu'il adorait plus que tout, mais là, il sentait la tension, palpable dans la pièce malgré le léger baiser sur son front, qui d'habitude calmait la moindre de ses inquiétudes.
La jolie blonde s'installa face à lui, avec sa propre assiette, pour commencer à jouer avec sa salade verte. Le chasseur grinçait des dents tellement sa mâchoire était serrée et elle jouait adorablement avec sa salade. Il allait la tuer, meilleure amie ou pas -bien que dans le fond de son esprit, il était certain de ne pas être capable de lui faire le moindre mal, même s'il le désirait de tout son coeur.

Elle releva enfin le visage vers lui, pour le fixer. « J'ai réfléchis. », lui dit-elle avec un regard plus que troublant. « A propos de nous. » Et elle se tut encore une fois.
Siegfried serra le poing, il n'était pas loin de l'écraser sur la table et de la secouer pour la faire parler, mais il utilisa tout son sef-control pour se retenir. Elle semblait tâtonner, ne pas trop savoir quoi dire, et le chasseur s’inquiétait toujours de la voir comme cela.

« Je crois que je suis amoureuse, Siegfried. » Et il fut heureux -jaloux, mais heureux- que sa petite Hécate ait trouvé quelqu'un, même si ce quelqu'un avait très intérêt à la traiter comme une princesse, sinon ce quelqu'un aller se retrouver avec un chasseur armé et pas content sur le dos. « ... de toi. »

Le cerveau de Siegfried arrêta de fonctionner pendant une longue et grosse seconde, comme si ça tête refusait d'assimiler ce qu'il venait d'entendre. Amoureuse de lui ? Ce n'était pas comme ça entre eux. Bien sûr, il l'aimait de tout son coeur, et était prêt à tout pour elle. Hécate était plus que sa meilleure amie, plus que sa soeur, plus que la prunelle de ses yeux. Elle était bien au dessus de tout ça... Mais il n'était pas amoureux d'elle. C'était son âme soeur, sa favorite parmi ses favorites, mais il ne l'aimait pas comme un futur mari pourrait aimer sa femme.
Siegfried ouvrit et referma la bouche plusieurs fois, en faisant le poisson quelques secondes. Il ne savait pas quoi dire, pas réellement. Il n'était pas doué avec les mots à la base, alors ça...
« Écoutes Hécate, tu sais que je t'aime beaucoup... Tu comptes énormément pour moi. Vraiment, et tu le sais ma belle. » Il était de plus en plus inconfortable, il avait l'impression d'avoir de la cendre dans la bouche alors qu'il continua : « Mais je ne suis pas amoureux de toi. Pas comme ça. J'aime ma liberté, comme je pensais que tu l'aimais aussi, et j'aime bien quand tu juges mes conquêtes, quand tu dis que j'ai des gouts de merde... »

Siegfried trébuchait sur ses propres mots, hésitant, un peu stressé aussi, il avait vraiment peur d'où cette discussion allait les mener.

(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 04/11/2015
Porte-monnaie : 94

MessageSujet: Re: Pretty Little Liar ∟ S&H Sam 7 Nov - 16:05

pretty little liar

ft. Siegfried & Hécate


« Sorry, bro. Love you. »
Tu le trouvais adorable, et tu te trouvais presque horrible de jouer comme ça avec ses nerfs. Tu savais qu'il n'en fallait pas beaucoup pour l'enflammer, qu'il pouvait perdre les pédales pour un rien, mais tu savais aussi qu'il ne te ferait pas le moindre mal, même si tu le poussais à l'extrême bout de ses limites. Alors tu te permettais ce jeu. Et le voir comme ça... Il était tout simplement adorable, c'était le seul terme qui te venait quand tu reposais brièvement le regard sur lui. Mais tu n'allais pas le torturer bien longtemps, tu le savais. Parce que même s'il avait un petit quelque chose d'incroyablement magnifique lorsqu'il était troublé, la dernière chose que tu voulais était de le voir trop anxieux. Tu ne voulais pas qu'il s'inquiète, surtout pas à cause de tes petits jeux mauvais. Tu savais d'avance que de lui dire que tu étais amoureuse de lui allait faire disjoncter son cerveau. Tu le savais, et pourtant les mots sortirent de ta bouche avec une justesse qui ne trahissait aucunement le mensonge éhonté que tu étais en train de lui servir. Tu savais qu'il allait s'enfoncer. Qu'il allait perdre de sa belle assurance face à toi. Quelque part, ça te plaisait. Mais pas si ça devait signifier qu'il soit trop mal, néanmoins. Tu l'aimais trop pour permettre ça.

Tu souris, quand il recommença à parler, avec l'envie d'aller le prendre dans tes bras pour le serrer contre toi le plus fort du monde. Tu ne dis rien, le laissant parler. Parce que tu savais que la suite serait drôle. Tu savais qu'il allait vouloir s'expliquer en essayant de ne pas te blesser, et tu attendais le spectacle avec grande impatience. Ce spectacle qui ne tarda pas à se dérouler sous tes grands yeux bleus. Tu ne perdis pas une miette de ce qu'il racontait. Pas une goutte de la peur qui s'entendait au fond de sa voix. Tu avais envie de rire, profondément, mais tu te formas un masque. Celui d'un visage qui se décompose, rendant ton regard fuyant, comme s'il venait de te faire du mal avec ses mots. Encore un peu. Juste encore un peu de jeu et tu arrêterais de le faire tourner en bourrique. Si tu jouais trop, les choses allaient devenir incontrôlables. Il aurait trop peur, et tu le blesserais probablement trop avec tes réactions interprétées parfaitement. « Je... Je pensais... C'est idiot. C'est vraiment stupide. »

Tu soupiras, te relevant pour lui tourner le dos, faute de réussir à garder ton masque en place. Un léger sourire bref avait manqué de te trahir, alors que tu fermais les yeux en posant tes mains à plat sur le plan de travail. « J'avais déjà commencé à faire une liste. Pour le mariage. Je me disais que toi et moi, ça devenait sérieux. J'imaginais qu'on pouvait avoir quelque chose de plus stable que ça. Mais ce n'est rien. J'ai compris. Il y a quelqu'un d'autre dans ta vie, c'est ça ? » Tu avais une envie de rire de plus en plus prenante. Parler de mariage, vraiment ? Et l'accuser de te... tromper ? Cette conversation prenait des allures de science-fiction, et tu n'allais pas réussir à maintenir la mascarade bien longtemps. Même pour toi, ça devenait trop. Et tu devinais sans mal que Siegfried ne devait rien comprendre à ce qui lui arrivait. « Je... Je ne sais pas quoi dire, Siegfried. Tout ça, ça ne me suffit plus. » Tu en rajoutais une petite couche, sûrement la dernière. Tu savais que ton meilleur ami allait finir par paniquer ou par perdre les pédales. Et tu avais assez joué, de toute façon. Le but n'était pas non plus de le faire déprimer totalement.

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 03/11/2015
Porte-monnaie : 300

MessageSujet: Re: Pretty Little Liar ∟ S&H Sam 7 Nov - 21:17

Damn pretty Little Liar

Siegfried ne savait vraiment pas quoi dire de plus. Il ne savait pas du tout où il mettait les pieds : il avait l'impression d'être sur un terrain miné, où le moindre faux pas, et il pouvait dire au revoir à ses jambes, ou en tout cas, à une grosse partie de son corps. Parce qu'il avait réellement besoin de sa meilleure amie, quelque part. S'il n'était pas dépendant, il n'était pas loin non plus.
Elle détourna les yeux, comme blessée par ses paroles. Mais Siegfried essayait juste d'être honnête. S'il ne voulait pas perdre la blonde, il ne voulait pas non plus faire semblant de l'aimer. Il n'était pas comme ça, pas quand cela concernait le possible bonheur d'Hécate. « Je... Je pensais... C'est idiot. C'est vraiment stupide. »

Il la regarda se lever, suivant le moindre de ses mouvements des yeux. Hécate lui parla de mariage, de liste, de stabilité... D'adultère ? Le brun était sûr qu'il allait tomber de sa chaise, alors il se leva, les mains posées à plat sur la table, douces, presque trop douces. S'il n'était pas l'homme le plus stable -il aimait bouger, déménager-, mais il avait toujours été fidèle. Loyal. Pire qu'un chien, bien pire. Certes, il avait d'autres conquêtes, mais ce n'était clairement pas un secret, que du contraire, c'était de notoriété nationale !-, mais il était toujours revenu à Hécate. Oui, c'était monstrueusement rose et cul-cul à dire, mais sa petite blonde représentait sa seule stabilité à ses yeux. Une sorte d'ancre à laquelle s'accrocher lors des tempêtes.

« Je... Je ne sais pas quoi dire, Siegfried. Tout ça, ça ne me suffit plus. » Ca ne lui suffisait plus ? Tout ce qu'ils avaient créés, montés, construis ensemble. Tout ça ne lui suffisait plus. Siegfried respira profondément, une fois, deux fois, avant de contourner la table, pour la rejoindre de l'autre côté. Il n'était pas énervé, pas réellement, il était surtout perdu et en quelque sorte blessé qu'elle prenne ses paroles et ses agissements de la sorte : « Je suis désolé. Je peux pas te donner plus. Je peux pas. Je t'adore, je t'aime, mais... Le mariage ? La vie de couple ? C'est pas fait pour moi, tout ça. Tu le sais bien, Cat. Il n'y a personne d'autre, ça n'a rien avoir, je ne veux pas plus me marier avec les autres ! » Il s'approcha encore, il était peut-être perdu, mais elle restait sa meilleure amie, pour lui, alors il posa ses mains sur ses épaules, son pouce caressant doucement sa peau par dessus son haut. « Je ne sais pas quoi dire. J'peux pas, Cat, j'peux simplement pas... te donner plus que ça. »

(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 04/11/2015
Porte-monnaie : 94

MessageSujet: Re: Pretty Little Liar ∟ S&H Dim 8 Nov - 12:48

pretty little liar

ft. Siegfried & Hécate


« Sorry, bro. Love you. »
Il était très clair que tu n'avais rien à reprocher à Siegfried ; tout était assez clair entre vous pour que la jalousie n'ai pas sa place dans votre relation. Et tu savais que quoi qu'il fasse, il te reviendrait toujours. Vous aviez besoin l'un de l'autre, c'était évident. Sans lui, il te manquait une part importante de stabilité et de bien-être. Il était ta moitié, de celle que tu ne pouvais renier pour personne et tu savais qu'il en allait de même pour lui, qu'importe le nombre de personne qu'il pouvait mettre dans son lit en plus de toi. Ça n'avait d'ailleurs jamais été un problème, ça. Avec qui il s'envoyait en l'air ? Tu t'en fichais cordialement. Mieux, ça t'amusait de pouvoir passer la tête dans l'encadrement de la porte pour regarder à quoi ressemblait la dernière trouvaille de ton meilleur ami. Et tu aurais été bien incapable de te passer des petites critiques que tu distribuais sur ces dites-conquêtes, d'ailleurs. Sans tout ça, votre relation n'aurait pas été la même et ça t'aurait sincèrement dérangé. Pour autant, tu jouais ton jeu, peut-être trop brillamment car tu voyais clairement Siegfried au bord de la syncope.

Tu le sentais derrière toi, qui s'approchait. Tu le sentais qui arrivait à ta hauteur et dès qu'il ouvrit la bouche, tu eus envie de te retourner et de lui dire que tu n'étais pas sérieuse. Parce qu'il était touchant de sincérité dans ce qu'il te disait, et que ce que tu entendais te plaisait immodérément. Tu l'aimais tellement, ce type. Tu frissonnas quand il posa ses mains sur toi, et tu fus incapable d'empêcher ton visage de sourire. Tu voulus ouvrir la bouche pour le rassurer, lui dire que ça n'avait été rien d'autre qu'une petite comédie, mais que tu n'avais pas pensé le moindre mot de ce que tu avais dit, mais il te prit de vitesse en reprenant la parole, te confiant qu'il ne pouvait pas t'offrir plus que ça. Alors, tu te retournas, pour l'enlacer tendrement, restant silencieuse un léger moment pour juste profiter de la chaleur de son corps contre le tien. « Tu es la meilleure personne de l'univers. » dis-tu, dans ta langue maternelle, pour qu'il ne comprenne pas vraiment cette phrase. Tu te décollas légèrement de lui, pour venir poser un petit baiser chaste, presque fraternel, sur ses lèvres et lui caresser la joue avec cette tendresse maternelle dont tu ne pouvais pas t'empêcher de faire preuve avec lui.

« J'ai menti, tu sais ? Avec ces conneries de mariage et de tout ça. Je voulais voir ta réaction. Pardon Chéri, c'était méchant. » Tu essayas de capter son regard, pour y planter le tien et lui sourire. « Je l'aime comme elle est, notre relation. La seule chose que je peux te reprocher, c'est d'en avoir douter, là. Je ne veux pas plus, tu m'offres déjà tout ce dont je rêve. » Le jeu prenait fin, l’honnêteté retrouvant sa place au milieu de la petite cuisine. « Je ne suis pas amoureuse de toi non plus. Je t'aime très, très fort. Mais on n'est pas fait pour ce genre de relation, et ça me convient très bien. Notre vie me convient très bien. » Tu voulais le rassurer, surtout. Parce que tu te doutais bien que ce petit moment avait dû être éprouvant pour lui et que tu ne voulais pas qu'il puisse se permettre de se poser la moindre question. Il n'avait pas de doutes à avoir sur la vie qu'il t'offrait ; elle était parfaite. Elle l'était depuis des années, et tu n'avais pas souvenir d'avoir été aussi heureuse que depuis qu'il était entré dans ta vie.

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 03/11/2015
Porte-monnaie : 300

MessageSujet: Re: Pretty Little Liar ∟ S&H Dim 8 Nov - 14:01

Damn pretty Little Liar

Siegfried la fixa quand elle se retourna enfin, avec ses yeux bleus de chien battu. Elle le prit dans ses bras, une légère pression chaude contre son corps qui lui fit un bien fou, et le brun poussa un immense soupir de soulagement, ses bras venant se refermer autour du corps plus frêle de la blonde comme par réflexe ; comme pour jamais la laisser partir aussi. Hécate lui parla en français, malheureusement, il ne comprenait pas grand chose de cette langue. Ce qu'il avait appris à l'école, peut-être, quelques expressions qu'il entendait dans les chansons -sans pour autant en comprendre tout le sens- et bien sur, ce que sa meilleure amie lui répétait à longueur de temps. Rien que pour elle, il avait appris à dire Je t'aime en français, et malgré son accent plus que monstrueux, cela avait toujours l'air de lui faire un peu plaisir, quelque part.

Hécate finit par se détacher un petit peu de lui juste pour poser un très léger baiser sur ses lèvres ainsi que caresser sa joue avec une douceur de mère. Siegfried eut encore un peu plus peur pendant une seconde ; ce baiser ressemblait un peu à un baiser d'adieu, comme on en voit dans les films, un baiser triste dans la lumière aveuglante du soleil, en contre-jour... Mais ils n'étaient pas dans un film. Le chasseur en était presque sûr, que tout ceci était bien la vraie vie, l'horrible mais vraie vie.

Et puis... Sa petite blonde lui avoua qu'elle lui avait menti, sur toute la ligne. Les yeux de Siegfried roulèrent tellement fort dans leur orbite qu'il crut un instant qu'ils allaient faire un tour complet, rencontrer son cerveau avant de revenir. Elle avait joué avec lui, encore une fois. Il se détendit, ses épaules perdirent la moindre parcelle de rigidité pour s’affaisser. Bien sûr qu'elle avait encore joué, et bon sang, il la connaissait assez bien que pour connaître ses petites fourberies. Elle en jouait à tout le monde, il se souvenait même s'être moqué des gens qui se laissaient bêtement bernés par un petit sourire sincère et des yeux doux. Il s'était fait avoir comme le pire des crétins. « Je ne suis pas amoureuse de toi non plus. Je t'aime très, très fort. Mais on n'est pas fait pour ce genre de relation, et ça me convient très bien. Notre vie me convient très bien. »

Le brun ne doutait pas du tout de ses paroles. Peut-être était-il encore un petit blessé par son jeu vil et vicieux, mais Siegfried était tout simplement incapable de réellement lui en vouloir. Un demi-sourire amusé étira ses lèvres et il posa à son tour un baiser sur le coin des lèvres de sa meilleure amie : « Tu es vraiment fourbe, Cat. Mais je me suis bien fait avoir. Tu as de la chance que je t'aime autant, sinon je te jure que je me serais nettement plus énervé. »
C'était totalement vrai. Face à Hécate, bien entendu qu'il allait rester calme. Face à quelqu'un d'autre ? Cette autre personne aurait déjà le nez en sang, au minimum. On ne se moque pas comme ça de Siegfried Killian Hammer... Sauf, bien sûr, si on s'appelle Hécate, et qu'on est une jolie blonde.

Le chasseur leva encore une fois les yeux au ciel : « Tu m'as vraiment fait peur, Hécatombe. Bon sang et je te connais pourtant, toi et tes sales petits jeux vicieux... »

(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 04/11/2015
Porte-monnaie : 94

MessageSujet: Re: Pretty Little Liar ∟ S&H Mar 10 Nov - 14:30

pretty little liar

ft. Siegfried & Hécate


« Sorry, bro. Love you. »
Tu étais une incorrigible emmerdeuse. Tu le savais, il le savait, tout le monde le savait. Une emmerdeuse qui savait bien trop jouer la comédie, malheureusement pour ceux en face. Tu le sentis enfin se détendre, pauvre petit que tu avais martyrisé quelques secondes plus tôt. Tu pouvais presque voir toute la tension s'envoler de son corps, et tu te félicitais de t'appeler Hécate Barnes pour ne pas te prendre un coup qu'il aurait certainement mis à n'importe quelle autre personne qui aurait osé lui jouer un sale tour comme celui-ci. Tu fus tout simplement incapable de te retenir de rire en le voyant rouler des yeux aussi sincèrement. Un peu plus, et son cerveau lui-même allait faire le grand tour. C'était un de tes petits rires amusés que tu ne servais pas à tout le monde, ceux qui te rendaient presque mignonne malgré ce que tu venais de faire. Et tes lèvres allèrent se poser sur la joue de ton chasseur, presque comme une excuse silencieuse. Tu savais que tu ne risquais pas réellement de t'attirer les foudres de Siegfried ; il t'aimait trop pour ça. Et parfois, tu en profitais peut-être un peu trop.

Tu haussas les épaules, avec ton adorable moue amusée peinte sur ton visage, aux paroles de ton meilleur ami. « Je sais bien Chaton, je sais bien. » Tu te sentais un peu privilégiée. Beaucoup, en fait. Il t'avait toujours traité comme une princesse, peu importe le nombre de tours que tu lui avais déjà joué par le passé. Et ça faisait clairement parti des raisons pour lesquelles tu l'aimais autant. Nouveau petit rire, lorsqu'il ajouta qu'il connaissait pourtant tes sales petits jeux vicieux. « Je suis incorrigible, je sais bien. Pardon Siegfried, je ne recommencerais plus... Au moins pendant une semaine. » Au moins, tu avais le mérite d'être honnête, quoi que tu avais dit ça sur le ton de la plaisanterie. Tu ne passais pas non plus ta vie à jouer avec lui ; ça finirait par être lassant pour vous deux, et tu ne voulais pas que votre relation devienne lassante.

Ta main glissa doucement le long du torse de ton meilleur ami, pour atteindre la limite imposée par le pantalon, et tu lui lanças un de tes regards bien appuyés qui se suffisaient à eux seuls pour montrer ce que tu avais en tête. « Mais je saurais me faire pardonner, promis... » dis-tu, après avoir rapproché tes lèvres des siennes, en défaisant juste la boucle de sa ceinture avant de t'éloigner de lui. « ... Après le repas. Va manger, je ne me suis pas amusée à faire tout ça pour rien. » A nouveau, ton sourire amusé se mit à fleurir sur tes lèvres, alors qu'intentionnellement, tu déboutonnas un peu ton chemisier, l'air de rien, ne dévoilant qu'à peine ce que tu voulais dévoiler. Quitte à lui suggérer qu'il allait passer une bonne nuit après tout ça, tu le faisais avec classe et élégance. Tout de même.

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 03/11/2015
Porte-monnaie : 300

MessageSujet: Re: Pretty Little Liar ∟ S&H Mer 11 Nov - 23:19

Damn pretty Little Liar

Hécate lui offrit juste son petit rire, celui qu'il préférait ; ce rire un peu personnel, qu'elle n'offrait pas à tout le temps. Il se sentait toujours un peu privilégié en entendant ce petit ricanement mignon. Elle posa également un baiser sur sa joue, et bien entendu que Siegfried ne pouvait pas lui en vouloir. Il n'y arrivait jamais, malgré tout ses efforts pour être plus ferme, elle restait ce chaton qu'il n'avait pas éduqué assez tôt et qui faisait toujours ses griffes sur le canapé tout neuf du salon, pour le plus grand plaisir du chasseur. Il l'adorait comme elle était, un peu sauvage, un peu joueuse et extrêmement tendre. Pour rien au monde il irait la rendre au magasin.
Sa jolie blonde lui avoua qu'elle ne lui ferrait plus rien, tout du moins pendant une petite semaine. Le brun en était certain. Il la connaissait trop bien, et commençait à savoir qu'elle adorait jouer des mauvais tours sans pour autant le faire chaque jour de la semaine. Sinon il en aurait rapidement eut marre, il était du genre à se lasser rapidement.

Siegfried baissa la tête sur la main de pêche qui descendait lentement mais surement sur son torse, pour s'arrêter à la frontière politique de sa ceinture. Un petit sourire fleurit sur les lèvres du brun, alors qu'il remonta les yeux vers ceux, incroyablement bleus, de sa meilleure amie. Il savait très exactement ce qu'elle avait en tête. Il connaissait parfaitement bien ses techniques de chasse, comment elle s'y prenait pour capturer un homme entre ses griffes parfaitement manucurées et le torturer avec beaucoup d'amour.
Elle ne fit que défaire sa ceinture, et lui montrer un petit morceau de peau, mais Siegfried avait déjà particulièrement hâte. Il adorait cette facette de leur relation, parce que rien n'était compliqué, tout n'était que douceur et amusement avec elle. Il y avait ce côté doux, tendre, presque amoureux avec elle qu'il n'avait avec aucune de ses autres conquêtes.

Elle s'était peut-être éloignée, avec toujours quelques gestes et paroles parfaitement calculées, mais Siegfried n'était pas connu pour ça, plutôt pour le contraire. Il était instinctif, tout le contraire de sa meilleure amie, alors il s'approcha rapidement d'elle, pour placer une de ses mains sur sa taille fermement, la recollant à lui alors que son autre main s'enfouit dans ses doux cheveux blonds, la tirant presque à lui pour vivement aller l'embrasser. Ce n'était pas un baiser chaste, comme un peu plus tôt, mais un véritable baiser, il l'embrassait presque comme si sa vie en dépendait.

Le chasseur finit par se reculer, glissant un instant sa main sur la nuque de la blonde. Il avait un sourire particulièrement satisfait aux lèvres alors qu'il allait se rasseoir devant son assiette. Il était bien plus détendu maintenant, et la nourriture glissa sans un souci dans son œsophage : « Tu prévoyais ça depuis longtemps ? Qu'est-ce que j'avais fait cette fois-ci, ma petite Hécatombe ? »

(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 04/11/2015
Porte-monnaie : 94

MessageSujet: Re: Pretty Little Liar ∟ S&H Ven 13 Nov - 11:43

pretty little liar

ft. Siegfried & Hécate


« Sorry, bro. Love you. »
Ce jeu de séduction entre vous était une des choses que tu préférais le plus dans votre relation. Quoi que si on t'avait posé la question, tu aurais certainement dit que votre relation toute entière était ce que tu préférais. Vous ne vous preniez pas la tête avec des futilités, comme l'exclusivité. Tu n'étais, de toute façon, pas vraiment d'un naturel jaloux. Tu le savais, lui, possessif, mais les choses étaient claires ; s'il s'amusait ailleurs, tu t'amusais ailleurs également, il n'y avait aucune chance pour que ce soit ou puisse être autrement. Et vous fonctionniez comme ça depuis assez longtemps pour voir que c'était ce qui convenait entre vous. Au fond, peut-être pouviez-vous faire penser à un couple ; avec sept ans de vie commune au compteur, des délires qui ne parlaient qu'à vous, une certaine petite routine au fond... Mais vous n'aviez que l'apparence d'un couple. L'intérieur de votre relation était bien plus... complète. Tu n'avais aucun secret pour Siegfried, parce que tu n'avais pas besoin d'en avoir. Tu ne savais pas s'il en avait pour toi, tu en doutais, mais si c'était le cas tu ne pouvais pas lui en vouloir ; tu acceptais le fait qu'il puisse avoir sa propre vie. Tu ignorais si votre relation était équitable, et tu ne voulais pas commencer à te poser la question de qui aimait le plus l'autre. Vous vous aimiez, point final. Et tu n'avais pas besoin de réfléchir d'avantage. Tu aimais votre simplicité. Tu aimais ses impulsions, aussi. Il était parfaitement le genre d'homme qui te faisait vibrer entièrement, et il te le prouva encore une fois en venant te coller à lui pour te prendre un baiser qui émoustilla la moindre parcelle de ton être. Si tu avais été comme lui, à écouter ton instinct plutôt que ta raison, les plats sur la table auraient déjà volés. Mais, sagement, tu lui offris un sourire et tu allas terminer ta salade.

Tu souris un peu plus, en plongeant ton regard dans ton assiette, lorsqu'il te posa LA question que tu attendais. Ton visage s'était presque fait enfantin, tellement ton sourire était amusé. Et, lorsque tu relevas les yeux sur Siegfried, ton regard pétillait d'amusement lui aussi. « Tu m'as laissé toute seule trop longtemps, il fallait que je me venge. Comme un chaton qui fait ses griffes sur les meubles. » déclaras-tu, comme la chose la plus logique du monde, avant de rire. « Et une cliente m'a donné l'idée. Elle est venue me voir pour se faire tatouer la date de son mariage. Je me suis dit que ta tête vaudrait mille tatouages, si j'arrivais à te faire croire que je voulais qu'on se marie. » Nouveau petit rire, avant que tu ne finisses ton assiette et que tu ne te relèves pour aller la mettre dans l'évier... pour venir ensuite t'asseoir sur les genoux de Siegfried en repoussant légèrement la tête. Tes lèvres allèrent frôler son cou, avant d'y poser un léger baiser. « Tu m'aimes quand même, dis ? Même si je suis une incorrigible vilaine demoiselle qui aime un peu trop jouer avec tes nerfs ? » tu continuas de poser des baisers dans son cou, en te collant stratégiquement de plus en plus à lui, presque comme pour l'influencer dans sa réponse que tu connaissais déjà. « On t'as déjà dit que tu étais incroyablement mignon quand tu paniquais, d'ailleurs ? J'ai eu envie de t'embrasser pendant tout mon petit jeu. Ce devrait être totalement interdit, voir même criminel, d'être capable de donner ce genre d'envie spontanée à une femme. »

Tu relevas la tête, pour lui prendre un baiser aussi passionné que celui qu'il t'avait offert quelques minutes plus tôt, en cherchant clairement à ce qu'il te serre contre lui comme tu aimais qu'il le fasse. Tu avais envie de lui appartenir, pour une soirée ou pour toujours, sans que cela ne gâche votre relation ou n'implique de sentiments amoureux. Contre ses lèvres, tu glissas un « Je t'aime. » dans ta langue maternelle, juste assez bas pour qu'il puisse profiter de la sincérité de cette simple phrase.  

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 03/11/2015
Porte-monnaie : 300

MessageSujet: Re: Pretty Little Liar ∟ S&H Sam 14 Nov - 17:47

Damn pretty Little Liar

Siegfried adorait absolument tous les aspects de sa blonde préférée. Même quand elle l'ennuyait et lui faisait faire des arrêts cardiaques ; surtout quand elle venait se coller contre lui dans leur canapé, devant un film quelconque et rapidement oublié, et qu'ils parlaient de tous et de rien, de leur journée, du dernier tatouage que Hécate avait gravé sur la peau d'un ou d'une inconnu/e (Siegfried n'avait pas de tatouage, mais il trouvait cela fascinant et adorait écouter la blonde en parler), du dernier épisode de leur série favorite, ou encore tout simplement de la pluie et du beau temps.

Ils ressemblaient fort à deux colocataires que rien ne pouvait séparer... A la différence qu'il y avait des parties de jambes en l'air et qu'ils ne cherchaient absolument pas à le cacher aux yeux du monde. Ils n'étaient pas un couple non plus, étrangement. Ils auraient pu l'être, et auraient surement été très heureux à deux... Mais ce qu'ils avaient, ce petite mélange des deux, est bien mieux que ça. Ils ne doivent pas se mentir ou omettre des choses ; quand le chasseur trouvait quelqu'un sexy/séduisant/charmant, il le disait à Hécate. Il recevait un message d'une personne clairement intéressée par sa personne, il allait le montrer à Hécate, sans avoir peur qu'elle soit jalouse.
Siegfried était peut-être du genre jaloux, mais avec sa meilleure amie, c'était totalement différent. Il avait confiance en elle, comme il n'avait confiance en personne, et la soutiendrait quoi qu'il arrive. Il savait qu'il n'avait pas à être jaloux ou possessif, parce qu'il ne souhaitait que son bonheur, rien de plus, rien de moins.

Le chasseur mangeait tranquillement, plus intéressé par ce que lui racontait la blonde. Bien sur que c'était parce qu'elle avait été seule toute la journée... Vraiment comme un chaton en manque d'attention. En plus sexy, bien entendu. Hécate lui expliqua finalement que l'idée venait d'un de ses tatouages -une date de mariage ? Étrange. Siegfried ne comprenait pas trop, mais en soit il s'en foutait. Il hocha simplement la tête, lentement, sans la lâcher des yeux. Il n'y avait qu'elle pour penser à pareille chose tout en tatouant quelqu'un, bon sang.

Siegfried la laissa bien entendu s'asseoir sur ses genoux et pencha légèrement la tête en arrière, de lui-même, pour lui laisser encore un peu plus de place. Le brun ferma les yeux et lâcha un léger soupire aux premier baiser.
Bien sur qu'il l'aimait toujours, malgré ça... Il l'aimait encore plus, rien que pour ça, sa petite Hécate chiante mais tellement amusante au fond. Et elle le savait. Sa question était purement rhétorique, Siegfried le sentait bien.

Le brun grogna un peu en la sentant collée de plus en plus contre lui, et en sentant son souffle chaud contre la peau de sa gorge. Il se sentait doucement mais surement excité ; après tout, la blonde était clairement le genre de personne à pouvoir l'émoustiller en un seul regard et en un frôlement de main juste au bon endroit.
Donner ce genre d'impulsions à une femme ? Siegfried ricana, la tête toujours en arrière. Il voulut lui répondre, quand Hécate l'embrassa subitement, un baiser tout aussi passionné et fougueux que le sien, quelque temps plus tôt. Le chasseur sourit contre ses lèvres, à la fois attendri et amusé en l'entendant chuchoter un léger je t'aime contre ses lèvres.

Siegfried finit par coller leur front, ses mains passants autour de sa taille pour la serrer contre lui, avec force mais avec aussi beaucoup de douceur, sans vouloir lui faire de mal, mais sans vouloir non plus qu'elle s'en aille. Il sourit un peu plus : « Je t'aime aussi. », chuchota-t-il dans son anglais maternelle, avec un léger accent de sa ville maternelle, Brooklyn.
Le brun finit par passer ses mains sous sa chemise pour caresser directement sa peau tout en mordillant doucement sa mâchoire : « Même si tu es vilaine et incorrigible, je t'adore comme ça. Change pas. Je veux une blague de ce genre la semaine prochaine, mademoiselle Barnes. »

Il finit par poser un léger baiser sur les lèvres de sa blonde avant de faire un grand sourire, ses doigts s'enfonçant légèrement dans la peau de sa taille : « Tu n'as pas été sage Princesse, tu sais ce que ça veut dire ? » Siegfried parlait tout en suçotant un morceau de la peau de pèche de la femme sur ses genoux. « Ça veut dire que tu vas devoir te faire pardonner quand même... »

(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 04/11/2015
Porte-monnaie : 94

MessageSujet: Re: Pretty Little Liar ∟ S&H Sam 28 Nov - 17:11

HJ:
 

pretty little liar

ft. Siegfried & Hécate


« Sorry, bro. Love you. »
Il savait exactement comment se comporter avec toi pour que tu ai l'impression d'être totalement incapable de lui résister. Après tout, il avait fait ses preuves depuis longtemps et jamais il ne t'avait déçue ; sur aucun point. Alors, puisque vous étiez si proches physiquement, tu sentais ton corps qui s'accélérait légèrement et tu avais légèrement plus chaud. Lorsque la séduction – le désir, même, clairement palpable – s'en mêlait, ton instinct animal semblait reprendre le dessus. Il suffisait qu'il t'effleure pour que tu doives te retenir de le supplier d'en faire plus loin. Tu ne suppliais jamais, c'était totalement hors de question pour toi. Non, toi, tu faisais clairement comprendre les choses et tu ne laissais pas le choix. C'était toi, qu'on finissait par supplier. C'était toi, le chat. Et c'était tous les autres, les pauvres petites souris que tu t'amusais à coincer. Tu sentais les mains de Siegfried sur ta taille, tu sentais votre proximité, tu savais que vous ne passeriez pas une chaste soirée et que rien, pas même une catastrophe naturelle, ne vous empêcherait ce soir de finir dans le même lit. Son « Je t'aime » glissa sur toi, et tu te sentais heureuse. Comblée, en fait. Comme s'il ne te manquait absolument rien dans ta vie. Combien de personnes pouvaient se vanter d'avoir la vie qu'ils voulaient avoir ? Tu étais certaine que le pourcentage était faible. Mais toi, tu avais ce que tu voulais dans la vie. Tu avais cette relation fusionnelle avec cet homme, tout en ayant réussi à conserver ta liberté. Tu avais l'attention dont tu avais besoin, la tendresse et la fermeté que tu recherchais. Tu avais une belle maison, dans un beau quartier. Un métier qui te passionnait. Tes années dans la rue te semblaient bien lointaine, alors que le jour où tu avais rencontré Siegfried te restait comme le souvenir le plus clair de ton existence. Oui, sans nul doute, tu étais heureuse. Et tu devais ce bonheur à l'homme qui venait juste de passer ses mains sous ta chemise.

Un frisson te parcourut, comme souvent lorsqu'il te touchait. C'était physique, incontrôlable, tu adorais sentir sa peau contre la tienne, sentir ses doigts courir le long de tes courbes, sentir ses lèvres se perdre sur ton corps. Un rire spontané t'échappa en l'entendant. « Monsieur Hammer, les choses comme ça ne se quémandent pas. » rétorquas-tu, totalement amusée. Il n'avait, de toute façon, pas vraiment besoin de demander pour que tu te joues de lui. Mais qu'il le fasse était infiniment drôle. Tu te collas encore un peu plus à lui en sentant ses doigts s'enfoncer sur ta taille, ton sourire s'agrandissant lorsqu'il parla, et tu passas tes mains dans ses cheveux délicatement, pour lui tirer la tête en arrière avec une certaine fermeté douce. « Tu réclames beaucoup. » susurras-tu, tes lèvres s'approchant des siennes sans pour autant lui offrir le baiser qu'elles auraient presque pu lui promettre. Tu te contentas de frôler ses lèvres, sans lâcher ses cheveux. « Qu'est-ce que tu attends ? Je me ferai pardonner autant que tu veux, mais je dois sentir que tu le veux. » Bien entendu, tu le sentais. Bien entendu, tu étais incapable de ne pas jouer à lui offrir une petite frustration. Tu boudas ses lèvres pour poser des baisers le long de sa mâchoire, et ta bouche fini par se rapprocher de son oreille. Tu te penchas exagérément, t'amusant à calculer avec précision à quel point cette position pouvait mettre certaines parties de ton corps en valeur, et tu lui murmuras, rien que pour lui ; « Je suis à toi, non ? J'attends de voir si tu sais prendre soin de ce qui t'appartient. » Tu aimais le pouvoir des mots sur les autres. Il était toujours intéressant de savoir quoi dire, pour créer tel ou tel effet. Et tu étais presque certaine que ce que tu venais de dire avait des chances de signer l'arrêt de votre petit repas. Tu relâchas ses cheveux, te décollas légèrement de lui, plantas ton regard dans le sien. Tu attendais sa réaction, presque avec impatience. Sentir que tu lui faisais de l'effet, c'était devenu ta drogue quotidienne.

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 03/11/2015
Porte-monnaie : 300

MessageSujet: Re: Pretty Little Liar ∟ S&H Mer 16 Déc - 13:49

Damn pretty Little Liar

Hécate avait toujours eut cette effet là sur lui. Elle et ses courbes parfaites. Elle et sa manie de tout contrôler alors qu'il la sentait frisonner d'envie sous ses doigts. Elle et juste elle. Aucune femme n'avait jamais eut autant d'effet sur lui. Il était tombé sur la fille parfaite, tout simplement. Quelques fois, il rêvait qu'ils étaient mariés avec un enfant (une petite blonde) et un chien insupportable qui passait son temps à pisser partout... Et puis, une jolie paire de fesses passaient par là, et il remerciait tous les dieux qu'il connaissait que ce ne soit qu'un simple rêve et rien de plus. Qu'ils soient tous les deux libres comme l'air, sans cette gamine blonde et Holly hell, sans ce chien inutile. Il avait toujours préféré les chats de toute façon.

Siegfried était pliant sous les doigts d'Hécate, se laissant tirer et frustrer sans rien dire. Ils savaient tous les deux que ce n'était que temporaire et qu'elle devait en profiter avant que le brun soit totalement devenu sauvage et incontrôlable, trop ferme -mais il savait qu'elle adorait ça.
Les yeux clairs du chasseur s'offrirent une petite virée du côté du corps magnifique de la blonde, qu'elle mettait merveilleusement bien en valeur, penchée contre lui, assez pour qu'il se rince gratuitement l'oeil, mais pas assez pour être vulgaire. Et Siegfried adorait ça, ce contrôle qu'elle essayait désespérément d'avoir sur tout ce qui l'entourait. Il était motivé à lui faire perdre ce contrôle si chèrement acquis.

Et puis, elle était là. La parfaite raison pour ne plus se retenir, ne plus être pliant, ne plus se laisser faire. Hécate, à sa manière, était à lui. Et il prenait le plus grand soin de tout ce qui lui appartenait.
Killian sourit, un simple petit retroussement de lèvres amusé, avant d'attraper la blonde, la portant quelques secondes pour la placer sur la tables, mes doigts fermement encrés dans sa peau pâle, son corps entre ses cuisses galbées, collé à elle. Ses lèvres s'attaquèrent à sa gorge, ses clavicules délicatement dessinées, tirant sur sa chemise sans pitié pour avoir accès à plus de peau possible. Une de ses mains la tenait fermement pour l'empêcher de fuir, alors que l'autre caressait sa peau, connaissant par coeur les endroits qui la ferait joliment gémir, ceux qui lui faisaient perdre la tête. Il les connaissait tous par coeur, comme une carte qu'il aurait parcouru mainte et mainte fois, sans jamais s'en lasser. « Mon petit chat, je pense qu'il est temps de baptiser la salle à manger. »

(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 04/11/2015
Porte-monnaie : 94

MessageSujet: Re: Pretty Little Liar ∟ S&H Lun 21 Déc - 18:23

pretty little liar

ft. Siegfried & Hécate


« Sorry, bro. Love you. »
Tu savais que tu ne pourrais plus l'arrêter. Tu avais réussi à lui faire franchir cette petite ligne invisible, celle qui le rendait sauvage, exactement comme tu aimais qu'il soit. En une petite seconde, tu te retrouvas sur la table, Siegfried entre tes jambes, collé à toi, te tenant fermement d'une main. Il n'était pas question de fuir, et il te le faisait clairement comprendre. Ceci dit, fuir n'était pas exactement ce dont tu avais envie à l'instant présent, tout au contraire. Tu lui offrais tout le contrôle de la situation, riant doucement à sa remarque, frissonnant sous ses caresses et ses baisers. Il n'était pas question qu'il arrête, et tu lui faisais clairement comprendre avec tes réactions et ta manière de t'accrocher à lui. « Ne me fais pas attendre trop longtemps. » susurras-tu tendrement, ton corps collé au sien. Tu pouvais être patiente, mais ce n'était pas vraiment ton état d'esprit présentement. Tu avais envie que les choses soient spontanées, presque violentes. Qu'elles soient aussi sauvages que l'était ton meilleur ami.

Déjà, tu profitais du peu de liberté de mouvements que tu avais pour lui enlever ses vêtements, lui offrant un baiser passionné tout en laissant tes mains faire leur travail. Il n'était pas question pour toi de perdre une seule seconde ; vous aviez, après tout, tout autant envie l'un que l'autre de baptiser cette salle à manger et cette pauvre table qui n'avait rien demandé à personne. Et les choses, naturellement, se passèrent telles qu'elles devaient se passer. Ton corps réagissait à la moindre chose que pouvait te faire Siegfried, et tu t'appliquais toi aussi en prenant plaisir à chacun de ses frissons. Et le moment qui s'en suivit fut des plus agréable pour toi et – tu l’espérais du fond du cœur – pour ton meilleur ami. Ton cœur s'emballait, ton souffle devenait anarchique, et sans nulle doute tes gémissements en disaient long sur le plaisir que tu prenais. Tu ne sus même pas si cela avait duré de simples minutes ou de longues heures, mais l'acte terminé, tu te sentis agréablement fatiguée et reposée en même temps. Plus détendue que tu ne pouvais l'être. Tu aurais ronronné, dans une autre forme que celle que tu avais.

Tu le gardas contre toi, le temps de reprendre un minimum ton souffle, avant de le relâcher pour lui offrir un sourire plein de bonheur pur. « Je t'aime. » fut tout ce que tu trouvas à dire, comme pour le remercier pour ce qu'il venait tout juste de t'offrir. Tu descendis de la table, constatant les dégâts avec un sourire amusé, et te rhabillas en prenant le temps de réarranger correctement tes vêtements. « Je crois qu'on ne peut plus vraiment manger ce que j'ai préparé. Une pizza, devant la télé, pour finir cette soirée, ça te va ? Et je dors avec toi, ce soir. » Tu lui offris un sourire plein de malice, avant de venir poser un baiser tendre sur ses lèvres pour disparaître dans le salon la seconde suivante et aller te lover dans votre canapé en allumant la télévision.

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 03/11/2015
Porte-monnaie : 300

MessageSujet: Re: Pretty Little Liar ∟ S&H Lun 21 Déc - 23:50

Damn pretty Little Liar
Franchement, Siegfried ne devait pas faire un dessin sur la suite des événements, pas vrai ? Le dessin de l'abeille et la fleure ? Il espérait vraiment ne pas devoir le faire ; premièrement parce que ses talents d'artiste étaient inexistant ; ensuite, parce que c'était logique. De la même façon qu'on fait les bébés, mais sur une table à manger, c'est tout !
Le chasseur était toujours sensibles aux charmes incroyables d'Hécate, et il n'essaya même pas d'y résister, alors qu'elle était encore une fois parfaite pour lui, son corps s'adaptant parfaitement au sien, ses courbes épousant les siennes. Ce fut un plaisir dévorant et sauvage ; mais aussi doux et sans aucune tension. Ce n'était jamais vraiment parfait -ils n'étaient pas dans un film-, mais la tension ou l'éventuelle gêne étaient toujours évacuées par quelques paroles et des éclats de rire sincères.

Le chasseur reprit calmement son souffle, le nez collé à la peau douce de la blonde. Il en profitait pour respirer légèrement son odeur pour encore mieux profiter des dernières vagues de plaisir, comme un drogué lécherait lentement le papier qui contenait auparavant sa drogue préférée, pour faire durer le plaisir le plus longtemps possible. A vrai dire, Hécate le faisait se sentir comme une sorte de drogué accro à la meilleure des drogues, et la plus néfaste.
Finalement, il la laissa descendre de la table et se rhabiller légèrement, sans la lâcher du regard. Siegfried ne s'embêta pas plus que cela et remit juste son sous-vêtement. Après tout, il était dans sa maison, face à son amante, il n'allait certainement pas se cacher.

Ce qu'Hécate lui raconta ensuite fut absolument parfait. Une pizza. Parfait. Devant la télévision. Parfait. Quelqu'un avec qui dormir ce soir ? Encore mieux que parfait. Killian eut un grand sourire au baiser de la jolie blonde alors qu'elle disparaissait déjà dans le petit salon cosy.

Quelques minutes plus tard, ils étaient tous les deux devant un épisode d'une série (après s'être bien entendu disputé pour savoir qui allait avoir la télécommande), une pizza à moitié dévorée sur la table basse. Siegfried était tranquillement couché, sa tête sur les genoux d'Hécate. Il parlait de tout et de rien, en faisant des grands mouvements de bras, tout en regardant la télé sans réellement faire attention à l'épisode qui se jouait devant les yeux. Sa métamorphe préférée était bien la seule créature devant laquelle il se montrait de dos, sans avoir peur qu'elle tente de l'égorger. C'était bien la preuve qu'il lui faisait confiance ; et même s'il ne lui avait jamais dit à haute voix, le chasseur savait que sa blonde en était parfaitement au courant.

(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Pretty Little Liar ∟ S&H

Revenir en haut Aller en bas

Pretty Little Liar ∟ S&H

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLACKWOOD MONTAIN :: Archives :: Rp's terminés-